SOMMAIRE BUSINESS NEWS IBS

NEWS

breaking news IBS

RÉVÉLANTES NOUVELLES – CONTACTEZ-NOUS – pour des informations plus détaillées

COMMISES À L’ÉTRANGER :
- Nous avons des travaux dans le domaine de la construction et des projets d’infrastructure financés pour être réalisés dans certains pays en dehors de l’ UE . Nous fournirons plus d’informations à la suite des demandes de part des entreprises intéressées .

REAL ESTATE :
- Nous avons des installations commerciales avec des revenus à vendre . En ce moment mandat à la vente d’un centre commercial .
- Au nom d’un investisseur, nous recherchons un immeuble dans le centre de Milan avec un loyer actif .
- Nous recherchons des investisseurs pour des projets de développement immobilier importants avec un plan de faisabilité déjà réalisé et avec un gestionnaire déjà disponible à prendre en charge la propriété .

RENOUVELABLES :
- ITALIE : au nom de divers acheteurs prêts à l’achat, nous recherchons des installations photovoltaïques ou des parcs connectés au réseau, au terrain, à suivi, abris et toits .
- ITALIE : nous recherchons des concessions pour des projets photovoltaïques et éoliens afin de construire des centrales d’une puissance nominale de 10-20 MW et plus, sans limite .
- POLOGNE : pour un fond spécialisé dans le photovoltaïque, nous recherchons des concessions et des projets pour des parcs de bâtiments de 1 MW sans limite supérieur .
- PROJETS ET USINES ÉTRANGÈRES : pour les investisseurs nous recherchons des usines déjà connectées au réseau qui bénéficient d’incitations ou de projets de construction avec toutes les autorisations prêtes et tarif avec un organisme d’Etat, aussi bien dans le secteur photovoltaïque que dans le secteur éolien .

TRADING :
- Produits alimentaires et boissons Catalogue et offres
- Carburants et produits Huile et Gaz : procédures et liste des produits directement des raffineries
- Copeaux de bois et pellets : nous avons des producteurs en Amérique et au Canada, en Russie, en Amérique du Sud, en Afrique du Sud qui peuvent fournir des produits dans des navires entiers à des prix compétitifs .

SOMMAIRE BUSINESS NEWS IBS

ibs-news-sommario

SOMMAIRE NEWS

News opportunités de business à l’étranger et fonds

FILIÈRES AGRICOLES ET AGRO-INDUSTRIE : pour les chaînes tomates, lait, avicoles, serres / systèmes des cultures protégées ou projets agroalimentaires CLIQUER ICI .

COMMANDES ÉTRANGÈRES : nous avons mandat et contact avec les dirigeants de entreprises de première importance du panorama national et international, à travers notre network. Ce sont des entreprises intéressées aux commandes dans des pays étrangers dans les secteurs industriels, dans les constructions, dans l’énergie. Des exemples:
ÉNERGIE: centrale électrique, turbines à gaz, turbines à vapeur (120 MW), solutions énergétiques intelligentes, groupes électrogènes, groupes électrogènes marins, pompes, tour d’éclairage aussi avec batterie al lithium, transformation et distribution d’énergie. Gazoducs, raffinerie, service etc.
CONSTRUCTION ET INFRASTRUCTURES : hôpitaux, aéroports, ponts, digues, écoles, ports, hôtels, routes, forages non pétrolières, etc…. Dans le cas de habitations ou établissements privés, il est nécessaire un promoteur local haut standing.
SECTEUR HOSPITALIER ET DISPOSITIFS MÉDICAUX : mobilier de lits et meubles pour chambres d’hospitalisation, pour salles d’opération, pour la conception de projet et fourniture « clés en main », meubles en acier inoxydable pour salles d’opération et salles de stérilisation.
SECTEUR HÔTELLERIE, CONTRACT & RESIDENTIAL: mobiliers ” décoration intérieure” et “living”,mobiliers de “rembourrés et draperies” , avec possible fourniture « clés en main », pour hôtels 4 étoiles, 5 étoiles et 5 étoiles de luxe, pour des clients potentiels dans tout le monde. Mobiliers pour cuisines, tant pour les hôtels que pour la construction de logements.
THÈME ÉLECTRIQUE: électrification, installations, réorganisation, fibre optique, etc.
AGRICULTURE: filières lait, filières tomate, usines de transformation, projets agricoles avec la vente des animaux et filières, équipements compris etc.
THÈME EAU: épuration, désalinisation, forages, etc.
THÈME EMBALLAGE: création de filières dans l’emballage alimentaire, pharmaceutique, etc.
En cas de contact avec l’entrepreneur général, les institutions, capable de générer des commandes dans une contexte juridique d’avis, attribution directe, création de société locale, coentreprise veuillez prendre contact avec IBS à travers la page Contacts dans le Menu.
Financement: au cas où il est demandé un financement dans des pays avec une capacité financière limitée, des fonds spécialises sont liés au network qui peuvent évaluer si intervenir et financier les activités surtout dans le cas de grands travaux, après avoir vérifié la disponibilité de la Banque Centrale du pays où les travaux sont budgétisés, et d’émettre des garanties opportunes.

BRÉSIL BUSINESS TOUR , MISSION ENTREPRENEURIALE ITALIE – BRÉSIL : le Brazilian Business Tour, importante évent promu par des organismes industriels, des associations et des institutions bilatérales italiennes et brésiliennes qui se déroulera en cinq programmes : Recife, Fortaleza – Rio de Janeiro, Belo Horizonte – Porto Alegre, Curitiba – Florianopolis – São Paulo. Le tour qui se dessine comme une mission entrepreneuriale visant à générer des nouvelles opportunités de business entre des entreprises italiennes et brésiliennes, prévoit une introduction institutionnelle à qui suivront des rencontres B2B in format de table rondes commerciales. Secteurs principales:
Agro-industrie (Rio Grande do Sul, Santa Catarina, Ceará, Minas Gerais, Paraná, Pernambuco )
De la chaussure (Ceará, Pernambuco, Minas Gerais)
Cosmétique, Pharmaceutique et Biomédicale (Minas Gerais, Rio de Janeiro, Rio Grande do Sul, Ceará)
Énergie (Ceará, Minas Gerais, Paraná, Rio de Janeiro, Rio Grande do Sul, Pernambuco )
Infrastructures (Paraná, Pernambuco, Rio Grande do Sul, Rio de Janeiro)
Métallurgiste (Santa Catarina, Minas Gerais, Paraná, Pernambuco, Rio de Janeiro)
Minier (Paraná, Rio de Janeiro, Rio Grande do Sul, Ceará, Minas Gerais)
Nautique et Naval (Santa Catarina, Rio de Janeiro, Rio Grande do Sul)
Pétrolier et gazier (Rio de Janeiro, Rio Grande do Sul, Pernambuco)
Textile (Santa Catarina, Caerá, Pernamubuco, Minas Gerais)
Pour des informations de détail, pour accéder à la page réservée, pour télécharger la brochure il est nécessaire envoyer ses propres références et ses donnés d’entreprise à travers la page CONTACTS du site.

BULGARIE MISSIONS ENTREPRENEURIALES : à travers Confindustria Bulgarie, missions entrepreneuriales, rencontres B2B et recherche partenaire, avantages fiscaux et centre productive. En outre un large éventail de services fournis par des bureaux professionnels d’excellence dans les domaines juridique, fiscal et administratif, y compris la gestion des employés et des feuilles de paie, ainsi que la législation relative au droit du travail et à la garantie de la qualité.

FINANCEMENTS POUR START-UP CANARIES, TENERIFE : opportunité de business, avantages fiscaux, financements et fonds pour start-up innovatrices dans le secteurs informatique, électronique, automatisation, recherche scientifique, nanotechnologies, biotechnologies, et autres news. Zone Spéciale Canaries ZEC, Zone Franche Tenerife ZFT, facilités douanières, fiscales et autres news.

ENTRÉE DES ENTREPRISES CHINOISES EN ITALIE : délégations chinoises en Italie, entreprises sélectionnées par le CCPIT et par les institutions chinoises, qui rencontrent des entreprises italiennes avec des objectifs spécifiques dans le cadre des rencontres B2B ciblés, des partenariats stratégiques et commerciaux. Secteurs: textile, mécanique, automobile, énergie, chimique, pharmaceutique, médicale, technologique et innovation brevets, Information and Communications Technology ITC, et enfin aliments et boissons et produits agroalimentaires et autres news.

EXPORTATION DU MADE IN ITALY EN CHINA : à travers une société italienne avec filiales en Chine et digital agency de propriété, les entreprises italiennes peuvent exporter le Made in Italy en Chine. À travers plates-formes e-commerce et canaux sociaux, les produits italiens sont offerts à 600 millions de personnes (chaque jour moyennement connectées à Internet), grâce à canaux B2C, B2B, le tout géré par un système PGI (Progiciel de Gestion Intégré) avancé. À la charge de l’entreprise italienne il y a une commission sur les ventes qui inclut les services de front end, back end, lead to cash, opération, expédition au acheteur finale. C’est comme si l’entreprise italienne ait en outsourcing une propre filière distributive en Chine. L’entreprise italienne devra s’occuper de fournir le produit dédouané qu’elle veut commercialiser en Chine plus éventuelles promotions. Pour quelques produits on peut faire transiter le produit en ZLB (zone de libre-échange) avec le payement des droits douaniers (c’est à dire les frais d’importation ou de dédouanement du produit), après que la vente a été améliorée, avec la possibilité de servir aussi les pays voisins avec des accords ZLB avec la Chine (par exemple Malaisie). À la diligence de l’entreprise, aussi la production des certificats pour pouvoir mettre le produit en Chine conformément aux lois , et une assistance est prévue pour cela. Toutes les catégories de produit sont admises (nourriture, vêtement et mode, décoration, luxe, etc. ), toutefois dès que nous recevrons une manifestation d’intérêt nous ferons une préalable analyse de faisabilité. Veuillez vous envoyer demande pour plus d’informations à travers la section CONTACTS.

OPPORTUNITÉS DANS LES PAYS CÉDÉAO : à travers des organisation non gouvernementales ONG et à travers un représentant de CÉDÉAO, une entité supranationale liée à 54 états de l’Afrique il est possible d’identifier des opportunités ciblées d’investissement, soit dans le domaine social, soit dans le business dans des domaines différents, des constructions, à l’énergie, aux infrastructures pour plusieurs typologies d’investisseurs. Grâce à CÉDÉAO il est possible d’établir un dialogue direct avec les les dirigeants des institutions des pays membres, avec les personnes qui recouvrent les plus hautes charges. Il est possible obtenir news et informations de première main, ainsi que pouvoir présenter des projets de développement, sur la base des axes de développement stratégique, convenues avec le Banques de Développement et avec les Donateurs Internationales.

RUSSIE: Possibilité pour les entreprises italiennes d’être représentées en Russie dans des contextes de foires, dans les réunions d’affaires, ou dans des événements organisés pour promouvoir de opportunités de business bilatérales entre Russie et Italie, par des représentants, agents ou consultants commerciales italiens – russes. En sus à un canal privé, il y a aussi des opportunités mises à la disposition par la Confindustria russe et par des consuls russes dans le cadre d’une coopération avec les associations industrielles italiennes. Cette coopération met à la disposition à des prix extrêmement abordables des paquets pour les entreprises PME, avec une gamme de services que comprennent un soutien pour une recherche d’opportunités, un soutien opératif aussi structuré pour des entreprises intéressées au territoire russe, que souhaitent s’installer en Russie, ou participer à des commissions, dans les zones de Moscou, Saint-Pétersbourg, dans des autres régions plus stratégiques, mais aussi dans des territoires avec des grandes potentialités et moins connus, accompagnés de pays en zones de libre-échange avec la Russie, comme la Biélorussie, le Kazakhstan, la Serbie. Les secteurs que nous signalons : pétrole et gaz, automobile, médicale, agriculture, biotechnologie et offre pour commissions dans des différents domaines.

KAZAKHSTAN BUSINESS : opportunités de business en Kazakhstan, bureau de représentation chez une prestigieuse structure à proximité des institutions gouvernementales, avec possibilité de loyers à des prix très bas pour des bureaux et des filiales ou pour des services de outsourcing avec personnel local. Opportunités dans le secteur des énergies renouvelables, à Expo 2017 en Aksana et autres news.

JAPON, CORÉE, MADE IN ITALY : opportunités d’exportation du Made in Italy en Japon et Corée. Magazine des « Tesori d’Italia » et promotion de marques italiennes d’excellence. Rencontres B2B avec acheteurs et distributeurs. Espaces d’exposition à Nagoya chez la Galerie Italienne avec 25.000 visites des opérateurs spécialisés.

OUGANDA : opportunités de business en Ouganda, liste des services actives, opportunités dans le secteur des énergies renouvelables, parcs photovoltaïques et PPA avec achat de l’énergie produite, accompagné des opportunités de différent type, par exemple dans le secteur des constructions, de l’électrification, des travaux publics, dans le cadre minier.

MAURITANIE SECTEUR DE LA PÊCHE : opportunités dans le secteur de la pêche en Mauritanie, zone extrêmement poissonneuse de l’Afrique de l’Ouest, à travers l’élaboration des produits de la pêche et suivante commercialisation dans la région et dans les pays limitrophes.

PARC PHOTOVOLTAÏQUE EN CAPITAL DE RISQUE : investisseurs pour la construction des installations photovoltaïques avec PPA et tarifs à concorder avec les autorités gouvernementales, (en fonction d’où les parcs se colloqueront, du rayonnement solaire moyen, et si les zones identifiés sont dépourvues de couverture électrique, donc dans les priorités du pays). Le tout dans des territoires à élevé rayonnement et face à des accords pluriannuels d’achat de l’énergie produite garantis par des assurances reconnues par le Fonds monétaire international, cependant dans des zones non soumises à désordres ou risques de nature politique, économique ou opérative considérés au-dessus du seuil acceptable.

HIGHLIGHTS : opportunités de business dans des pays étrangers soit dans l’Union Européenne, soit dans des pays extra-UE dans des différents catégories de produits et autres news.

ICE BRUXELLES : avises, adjudications, programmes pays tiers, avises extra-EU, avantages, financements et opportunités à travers ICE Bruxelles et autres news.

FONDS RÉGIONALES ITALIENS: Fonds alloués pour le développement des zones du sud et du centre de l’Italie. Il s’agit des fonds et financements qui privilégient des projets d’emploi ou des brevets innovants et start-up innovantes qu’exercent une incidence sur les territoires en termes d’occupation et relance des activités productives et socio-économiques. Pour informations et news veuillez nous contacter pour une valuation de ton projet entrepreneurial. Il convient disposer d’un business plan synthétique préalable.

News Aliments et Boissons et Marchandises

CATALOGUE AGRO-ALIMENTAIRE ET OFFRES : catalogue agro-alimentaire avec des produits agro-alimentaires d’excellence comme le parmesan reggiano, différents fromages, le jambon de Parme, jambons et charcuterie aussi AOP, pâtes sèches de blé dur dans des différents formats et différent teneur en protéines, pâtes fraîches napolitaine, riz, tomates, poisson frais et congelé, sauces et salse e conserves, légumes, champignons, truffe, fruits, céréales, café, lait, glace, eau naturelle et gazeuse, vins blancs, vins rouges, mousseux, muscats, huile d’olive et huile d’olive vierge extra, et tant d’autres produits Made in Italy + quelques produits d’importation, y compris quelques marchandises comme sucre, farines, blé, huile végétale brut et raffiné (huile de tournesol, huile de mais, huile de graines de soja) etc. Offres continues, offre spot, offre stock.

PÂTES SANS ALLERGÈNES : nous somme chargé de trouver acheteurs et distributeurs de pâtes avec caractéristiques innovantes. Dans les différents types : pâtes fraîches, pâtes sèches, pâtes farcies, totalement sans allergènes (no gluten, no œufs, no lactose, no mono et diglicérides), aussi avec versions certifiées végétaliennes et BIO. Une parfaite combinaison de bonté et santé. Nouveauté mondiale : les pâtes sont intégrées par des fibres et vitamines avec l’ajout de légumes; dans cette manière elles ont même un index glycémique très bas.

ALIMENTS & BOISSONS HAUT DE GAMME : aliments et boissons BIO et haut de gamme. Entreprises d’excellence du made in Italy, produits au sommet en termes de qualité du produit, certification BIO, caractéristiques organoleptiques et santé. Du riz à les pâtes, du vin de raisins de qualité supérieure à huiles vierge extra de première qualité, produits avec propriétés nutritionnelles uniques.

FRUITS DE BOIS ET CHAMPIGNONS SURGELÉS: producteur russe leader du marché de fruits de bois et champignons surgelés cherche des acheteurs et des partenariats stratégiques pour développer un débouche en Italie et en Europe.

VIN VINS CAVES VITICOLES OLTREPO PAVESE IBS est ravi de promouvoir les meilleures caves viticoles de l’Oltrepò Pavese à travers les vins de qualité et plus naturels. Pour des informations supplémentaires veuillez nous contacter. LES VINS ROUGES : BARBERA, aussi dans la version affinée pour environ 10 mois en barriques de chêne. RUBINO, à travers raisins croatina 100 %. BONARDA DOC, cépage Croatina en pureté. BONARDA DOC, couleur rouge rubis avec un parfum d’intensité accentuée. LA CENFRASCA, vin Bonarda produit par vignes vieilles, peu productives. BUTTAFUOCO DOC, vin noble de couleur rouge rubis particulièrement intense, grâce à la vinification de raisins des cépages Croatina, Barbera, Uva Rara. VINACERO, est un Pinot Noir vinifié en rouge. BARBERA, représente la version non mousseuse du Barbera. VINS BLANCS : PINOT NOIR, à travers vinification de raisins des cépages Pinot noir 90 % + Chardonnay 10 %. RIESLING, vinification de raisins Riesling Italico 80 % + Riesling Renano 20 %. CROSÉ, vin Rosé, obtenu par la vinification en rose de raisins du cépage Pinot Noir. CHARDONNAY “BLUE DIAMOND”, vin blanc sec, aromatique, des raisins du cépage Chardonnay 100 %. PINOT GRIS “ GREY DIAMOND ” vin blanc, de couleur jaune paille, plein. LACLIMA , Chardonnay non mousseux, frais et délicat, produit dans les vignobles appelés “ Prumù ”. MOUSSEUX : PINOT MOUSSEUX CHARMAT des raisins du cépage Pinot Noir, vinifié en blanc à travers la méthode “Charmat”. ROSÉ MOUSSEUX CHARMAT des raisins des cépages Pinot Noir, vinifié en rose à travers la méthode “Charmat”. PINOT MOUSSEUX BRUT MÉTHODE CLASSIQUE. Le Moscato di Volpara, méthode TRADITIONNELLE, MOUSSEUX, PASSITO obtenu à travers des raisins du cépage Moscato laissés faner sur les rameux jusqu’à Novembre, et quand vinifié il est puis laissé reposer en tonneau pour douze mois.

WHISKY : distillerie en in Slovénie est en mesure de fournir du whisky de grande qualità avec production industrielle en vrac ou en bouteille à des prix de grande intérêt pour grossistes et détaillantes.

PRODUITS MINIERS : hématite, calcaire, bentonite, cristaux de barytine, talc blanc et ocre, carbonate de calcium, limonite, directement du producteur à travers miniers de propriété, pour entreprises importatrices ou acheteurs dans le secteur des vernis ou utilisateurs des susmentionnés produits.

PRODUCTEUR DE PELLETS : dimension 6-8 mm, couleur soit clairs que sombres, coûts par tonne compétitifs, disponibles informations de détail (fiche produit et description), fourniture soit à travers emballage en vrac comme gros sac 1000 kg, soit sacs de 15 kg. Cendres 0,23 – 0,27% très basses, parce que la matière première utilisée est bois de première qualité utilisé pour la conception et la construction de maisons en bois et les restes pour la production de pellets. Pellets soit pour usage civil haut de gamme, soit pour usage industriel. Logistique et livraison du produit soit par camion que pour navire. Commande minime 1 container ou 1 camion.

PRODUCTEUR MORCEAUX DE BOIS ET BOIS DE CHAUFFAGE : producteur de bois de chauffage et de morceaux de bois. Pour un devis veuillez nous contacter en indiquant la quantité, le diamètre, le type de bois et l’humidité. Logistique par navire, train et camion.

HUILES VÉGÉTALES : Nous offrons des huiles végétales, des produits raffinés, bruts ou degummed, à des prix compétitifs, produits par des Raffineries en Ukraine, Russie, Malaisie, Philippines, Bulgarie et Hongrie . Huiles végétales disponibles : huile de tournesol, csfo ( huile de tournesol brut ), huile de soja, huile de palme, cpo ( huile de palme brut ), huile de colza, ester méthylique de palme, palmrdb – cp 8 / cp 10. UCO ( huiles de cuisine utilisées ). L’emballage peut être soit en bouteilles de PET avec capacité de 1, 2, 5, 10 litres soit en bulk ou flexitank, en fonction du type de produit . Terme de livraison CIF, performance bond de 2,00 % . Pour plus d’informations, veuillez nous contacter.

PRODUCTEUR HUILE DE TOURNESOL : producteur de huile de tournesol d’origine du mer Noire, produit brut ou raffiné, il est possible de fournir soit en vrac qu’en bouteilles, prix compétitif, minimum 1 container / mois par navire ou par route, commande minime 1 camion.

CACAO : cacao non raffiné en grains à moudre, origine Côte d’Ivoire, le plus grand producteur de fèves de cacao pour la successive production de chocolat.

MARCHANDISES : différentes marchandises, des grains végétaux, aux farines, métaux et autres news.

STOCKS : stock des marchandises de différente typologie, des denrées alimentaires, aux vins et boissons, sauces et épices, vêtements et accessoires (chemises, peignoirs, etc.), mobiliers et draps (alaises, torchons, etc.), articles ménagers (lampes, etc.) et de cuisine (poêles, couteaux, etc.), articles de design, montres, bijoux, articles pour le ménage, etc.

MATIÈRES PREMIÈRES : des matières premières variées, dès produits d’excellence fabriqués en Italie cotés dans la Borsa di Parma (comme Parmigiano Reggiano, Prosciutto di Parma et d’autres jambons, dérivés de la tomate, fourrages, grains, farines etc.), jusqu’aux graines de plantes (huile de tournesol, huile de maïs, huile de soja, huile de palme, huile de colza), aux produits pétroliers, (carburants, produits pétroliers et gaziers), métaux et d’autres. Pour des INFORMATIONS, demandes et d’autres actualités, veuillez nous envoyer un e-mail.

CARBURANTS ET PRODUITS PÉTROLIERS : IBS a des relations directes avec les agents officiels de Raffineries en Russie, au Proche Orient, en Amérique du Sud, en Libye, en Iraq et en Iran. Les procédures d’achat FOB et CIF et les principaux produits fournis sont indiqués dans la page spécifique. Cliquez sur le lien pour visiter la page Carburants. Liste complète des produits :
JET FUEL JPA1 ( AVIATION KEROSENE COLONIALGRADE A1 )
JP54 AVIATION KEROSENE COLONIAL GRADE 54 JET FUEL
RUSSIAN DIESEL OIL EN 590 10 PPM
ULTRA LOW SULPHUR DIESEL 50 PPM
DIESEL GAS OIL ULTRA LOW SULPHUR DIESEL 50 / 10 PPM / EN590
VIRGIN LOW POUR DIESEL FUEL OIL ( D6 )
RUSSIAN D2 GAS OIL GOST ( DIESEL ) LO 2 62 GOST 305 82 ORIGIN
MAZUT M100 GOST 10585 75
MAZUT 100 GOST 10585 99
LIQUEFIELD PETROLEUM GAS ( PROPANE ( C3H8 ) 50 % + BUTANE ( C4H10 ) SEPARATED ( LPG )
LIQUEFIELD NATURAL GAS 5542 87 ( LNG )
RUSSIA EXPORT BLEND CRUDE GOST 51 858 2002 ( R.E.B.C.O )
RUSSIA EXPORT BLENDS CRUDE GOST 9965 76
GASOLINE 87 OCTANES RUSSIAN ORIGIN
GASOLINE 89 OCTANES RUSSIAN ORIGIN
GASOLINE 93 OCTANES RUSSIAN ORIGIN
AUTOMOTIVE GASOIL ( AGO )
COMPRESSED NATURAL GAS ( CNG )
FUEL OIL CST180
BASE OIL SN 150
BASE OIL SN 500
BITUMEN / PETROLEUM ASPHALT
PETROLEUM COKE
UREA GRANULAR AND PRILLED RUSSIAN ORIGINS

News Business de niche et partenariats étrangers, dernières news

Grâce à notre network étranger, nous avons contact direct avec des mandataires et des propriétés, avec des promoteurs d’opportunités que nous signalons par la suite. Pour demandes or offres veuillez nous contacter.

BIENS IMMOBILIERS MAROC : projet immobilier au Maroc à Casablanca, immeubles de luxe avec domotique avancée, systèmes de ventilation, projet « villes intelligentes ».

PRODUITS PHARMACEUTIQUES: Ils sont requis des acheteurs, des distributeurs et partenariats stratégiques pour produits pharmaceutiques dans le domaine de la chirurgie et de la médecine régénérative, des tissus, des équipements et des biotechnologies.

OPÉRATIONS DE FUSION ET ACQUISITION : fusions et acquisitions dans les secteurs biomédical pharmaceutiques et dispositifs orthopédiques, TIC, réalité augmentée et internet des objets, aliments, restauration, matières plastiques, électromécanique, composants. Types d’accord: start-up, rotation, acquisition, acquisition / augmentation de capital. Info disponibles: niveau de risque, valeur d’entreprise réel, chiffre d’affaires, BAIIDA (%), situation de financement nette, potentiel de croissance / chiffre d’affaires accessible, besoins faisant l’objet du cycle, part cédée avec le cycle, TRI attendue,période de sortie (nr. années), way-out cash multiple, stratégie de sortie, éventuels partenaires dans l’opération. Veuillez nous écrire une mail en indiquant les informations commerciales et les références personnelles de contact et nous vous fournirons informations de détail.

CONCESSIONS DANS LES RENOUVELABLES vente des concessions dans le secteur des renouvelables – PPA (parité de pouvoir d’achat). Des exemples: projet éolien Brésil, projet éolien Grèce, projet photovoltaïque Jordanie, projet photovoltaïque Égypte et projet photovoltaïque Maroc. Disponibles aussi des installations clés en main.

VENTE KNOW-HOW : secteur de pierres de mobilier pour des pays extra-UE, assistence dans la phase de start-up de structure productive et opérative, formation et entraînement du personnel y comprise.

PRODUITS PÉTROLIERS : à travers société distributrice en Italie de produits pétroliers avec 26 plates-formes de propriété délocalisé sur le territoire national, nous pouvons faciliter le contrat pour la fourniture des produits suivants. MÉTHANE à travers des raffineries primaires et des sociétés avec la distribution exclusive en Europe du produit donc avec une remise par rapport aux distributeurs secondaires. GPL et PROPANE, GAZOLE POUR VÉHICULES AUTOMOBILES (EN 590 – 10 PPM, ESSENCE. Pour des grands acheteurs, utilisateurs finals ou acheteurs finals de grandes quantités ladite société peut gérer le rapport directement avec les raffineries pour conséquent elle peut organiser le transport par bateau de gros volumes avec des prix compétitifs. Aussi de JP54 et autres produits.

INVESTISSEMENTS MINIERS au Maroc, Tanzanie, Colombie et en plus des investissements en Cu, Ni, Graphite, Lithium à travers des sociétés avec sièges en Canada et Swisse. Avocats et banques de premier niveau.

LIVRAISON DIRECTE START-UP INNOVANTE : à fois indiqué comme «drop ship », une start-up innovante qui présente un modèle de business meilleur par rapport au modèle de business des sociétés présentées sur le marché. La livraison directe permit un consente une augmentation des volumes des ventes, en pouvant gérer la logistique aussi sur des commissions étrangères. La particularité est que le bien ou la marchandise se trouvent dans le dépôt du fournisseur et le vendeur, qu’est une entité séparée, peut perfectionner la vente et le bien sera envoyé directement du dépôt du fournisseur au client final, exclusivement après que le paiement sera perfectionné. Tout le processus de vente et la chaîne d’approvisionnement intégrée sont géré par un site. Veuillez nous contacter pour en savoir plus et pour les dernières news de projet.

HÉLICOPTÈRE RECHERCHE ACHETEURS : hélicoptère 8 place de production américaine pour transport des fonds, transport aux plates-formes, patrouille des frontières, maintien de l’ordre. Coûtes beaucoup plus bas des coûtes moyens de marché. Recherche des acheteurs et distributeurs.

OREILLER POUR ALITÉS OPPORTUNITÉS D’INVESTISSEMENT : start-up innovante et brevets résultat de techniques spécialisées en physiothérapie, qu’ont produit un nouveau oreiller pour alités qui résout ou améliore beaucoup de problématiques qui affectent les personnes alités pour des graves maladies ou des pathologies chroniques auprès l’hôpital ou leur domicile. On cherche des investisseurs.

INVESTISSEMENT EN ART: des œuvres d’art de première importance et notoriété, contact direct avec propriétés ou mandataires directs des propriétaires. Procédures supervisées par des experts accrédités et munis des références avec activité pluriannuel dans le secteur et haut standing. Plus stricte confidentialité.

IMMEUBLES EN VENTE : des immeubles en vente en Italie et dans autres pays, des hôtels haute de gamme à Milan, Rome, Venise, Florence et dans des autres villes européennes. Des grands magasins, des EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendants) en Italie. Des exploitations agricoles et des vignobles haut de gamme en vente avec ou sans restauration annexée et hospitalité dans les territoires d’excellence vinicole italienne.

News Services

BUREAUX ÉTRANGÈRES : services actifs dans les bureaux étrangères et dans les sièges des partenaires IBS à l’étranger.

TRADE AND EXPORT FINANCE: Recherche de partenaires commerciaux et financiers, élaboration de contrats pour l’export, recherche et négociation d’instruments bancaires pour export et le trade finance (crédits documentaires, stand by, garanties bancaires, forfaitage, etc.), gestion des crédits à l’exportation. À travers des partenaires, relations dans les principales centres financiers mondiaux, Londres, New York et Hong Kong, relations avec banques et agences institutionnelles pour le soutien et le développement de l’export.

STRATÉGIES FINANCIÈRES INTERNATIONALES : parcours finalisé à l’obtention d’un financement, au bout des projets durables, des plans d’affaires crédibles, des entreprises présentables, de la diligence raisonnable, et des experts dans le cadre de la finance.

COTER EN BOURSE DES SOCIÉTÉS : consultation pour coter en Bourse une société, cotation en Bourse et haute finance pour des sociétés actives en cadre minier et dans les secteurs biotechnologies et pharmaceutique.

PLATE-FORME INNOVANTE E-MAIL ET SMS MARKETING : plate-forme pour organiser et supporter les stratégies de communication et marketing d’entreprise à travers un système hautement technologique et innovant. Campagne publicitaire sur mesure, capable de vous montrer concrètement la puissance de son système pour augmenter les ventes, e-commerce, ou publiciser des initiatives et des événements soit pour mobile marketing que pour ordinateur. Système intégré de customer journey, micro-contenus distribués dans le temps pour SMS et mail, solutions page de renvoi et story telling. Selon la modalité d’approche, le comportement du potentiel consommateur est mesuré et analysé par les formulaires mobile analytics et customer. Les interactions entre les usagers sont analysées, mesurées dans une optique temporelle. Personnalisation des contenus pour les communications futures. La plate-forme fournit un ciblage non plus simplement custom mais prédictif. Dizaines des millions de contacts seulement en Italie et présence internationale élargie. Promotions, marchés porteurs, coupon, enquêtes dynamiques, réservations, affaires, flyer, donations et story telling. Tracking, lead scoring, marketing prédictif.

GÉOPOLITIQUE ET RENSEIGNEMENTS, ÉVALUATION DES RISQUES : géopolitique et renseignements, évaluation des risques, profile du pays, analyse géopolitique des risques, observation des conflits, profile des acteurs, évaluation de la sécurité d’un pays, plan de sécurité d’un voyage.

RELATIONS INTERNATIONALES ARTICLES : différents articles de nature géopolitique, socio-économique, technique, relativement à plusieurs régions et zones divisées par continents.

SACE ASSURANCE DU CRÉDIT : Sace et assurance du crédit, carte de risque pays, risque du pays, risque manqué payement contrepartie souveraine, bancaire, corporate, violations contractuelles, transfert des capitaux et autres risques liés à l’internationalisation détaillés pour chaque pays étranger, avec des solutions d’assurance du crédit et conditions d’assurabilité.

ENVOYEZ-NOUS À VOTRE PLACE EN FOIRE : IBS envoie un consultant à la foire d’intérêt entre celles programmées dans les différents pays étrangers, il recueille un nombre certifié et concordé de contacts commerciaux et de cartes de visite, sans que l’entreprise italienne doive consacrer le temps précieux de ses collaborateurs. En centralisant le service, à travers une personne qui a en charge 1 ou plus entreprises, on obtient une économie en coûtes et temps.

JUMELAGE : jumelages, rencontres B2B, missions commerciaux et entrepreneuriales. Rencontres de business sur demande en fonction des besoins des entreprises clients.

SERVICES POUR BREVETS ET START-UP : services pour titulaires de brevets et start-up à travers des professionnels avec une haute expertise dans la gestion d’inventions, brevets, industrialisation du produit, développement start-up.

OPPORTUNITÉS D’INVESTISSEMENT : opportunités d’investissement pour investisseurs, aussi start-up innovantes et investissements financiers.

PLATE-FORME TRADES plate-forme B2B, business to business Pandora Trades International.

SENS DE QUELQUES MOTS PRÉSENTES DANS LE TEXTE “Business News IBS”:

- Business to Business B2B (Wikipedia)
- Géopolitique (Wikipedia)
- Informatique décisionelle (Wikipedia)
- Lettre de crédit (Wikipedia)
- CÉDÉAO (Wikipedia)
- Coentreprise (Wikipedia)
- Capital risque (Wikipedia)
- Secteur agroalimentaire (Wikipedia)
- Allergène (Wikipedia)
- Biotechnologie (Wikipedia)
- Gazole (Wikipedia)
- Essence (hydrocarbure) (Wikipedia)

VEUILLEZ NOUS CONTACTER POUR DES INFORMATIONS DE DÉTAILLE CONCERNANT LES NEWS

contact IBS by mail

AGRO-INDUSTRIE: CHAÎNES ALIMENTAIRES ET AGROALIMENTAIRES

AGRO-INDUSTRIE: CHAÎNES ALIMENTAIRES ET AGROALIMENTAIRES

agribusiness filiere e agrifood

AGRO-INDUSTRIE – CHAÎNES ALIMENTAIRES ET AGROALIMENTAIRES

QUI SOMMES-NOUS: IBS en partenariat avec Rubival International Srl, spécialisée dans le secteur de l’agri-industrie, dans le lancement, la mise en oeuvre et la coordination de projets de chaînes agroalimentaires, veut présenter quelques exemples de chaîne: chaîne laitière et viande, chaîne de la tomate, chaîne avicole, installations de transformation, machines, projets agricoles, vente d’animaux, serres et systèmes pour cultures protégées.

OBJECTIFS: Dans le cadre de projets de l’agro-industrie et de chaîne, IBS et Rubival collaborent avec les principales entreprises spécialisées dans l’agro-industrie, et ils disposent des compétences techniques appropriées pour la coordination complète de projets dans le secteur agroalimentaire. IBS et Rubival peuvent compter sur un groupe d’intervention intérieur et un équipe qualifiée qu’inclut des agronomes, experts de marketing, de business planning, de gestion de projets ainsi que des compétences pour une gestion à 360 degrés des projets, y compris les cadres commerciales et contractuels.

PROJETS ÉTRANGERS ET INTERNATIONALISATION: Dans le cadre de projets étrangers d’internationalisation ou pour des commandes étrangères où la création de zéro d’une chaîne agroalimentaire est demandée, ou de répondre avec des solutions spécifiques à certains problèmes dans le secteur de l’agri-industrie, l’équipe est en mesure d’assurer la gestion correcte des processus aussi à l’étranger, grâce à des analyses et des stratégies précises.

PARTIES PRENANTES: Les informations ci-dessous résument les compétences au bout d’IBS et Rubival à travers une liste de certaines entreprises qui ont participé dans le pratique à des projets étrangers. Les projets ont vu la participation d’organismes et des sujets qui ont garanti la fonction d’assurance du crédit à l’exportation. Parmi les parties prenantes aussi des organismes nationales et supranationales qui ont participé à la phase de conception, disposant à travers les bureaux compétents des informations géo-climatiques et géologiques des sols et des régions intéressées aux interventions.

RÉFÉRENCES DE PROJET: Le présent document décrit un exemple de chaîne et d’assortiment d’entreprises sélectionnées pour les dimensions de projet et pour la typologie d’intervention. Dans des autres projets, les entreprises qui seront impliquées pourront être les mêmes ou autres entreprises, en fonction du projet à réaliser. Les entreprises spécialisées et ayant une expérience décennale au niveau international, disposent de nombreuses références chaque fois disponibles à l’appui d’une proposition conceptuelle.

EXEMPLES DE CHAÎNES ET COMPETENCES DANS LE SECTEUR DE L’AGRO-INDUSTRIE:

CHAÎNE LAITIERE ET VIANDE
CHAÎNE DE LA TOMATE
CHAÎNE ET PROJETS AVICOLES
SERRES ET SYSTEMES POUR CULTURES PROTEGEES pour plants et légumes

CHAÎNE LAITIÈRE ET VIANDE

agribusiness filiera del latte

CULTURES

ENGRAIS SPÉCIAUX: Société leader dans le secteur de l’agro-industrie qui produit des engrais spéciaux à partir des matières premières de très haute qualité qui sont en mesure d’obtenir plus grandes performances et efficacité biologique des constituants nutritifs. La société est en mesure de developper une stratégie nutritionnelle complexe et détaillée pour chaque culture, lié au type de sol, à l’environnement de croissance et aux résultats attendus, le tout grâce aux compétences verticales et au savoir faire acquises directement sur le terrain dans les plus importantes zones agricoles du monde, du basin de la Méditerranée, à l’Amérique Centrale et du Sud, jusqu’aux principaux pays arabes.

HAUTE TECHNOLOGIE POUR L’AGRICULTURE : Société fondée et opérante dans le cadre de l’agro-industrie depuis 1950, leader dans la production d’équipements, machines et systèmes pour la distribution d’eau et d’eaux usées grâce à l’usage de technologies satellitaires VRT. L’entreprise a conquis une position de première importance dan le cadre de la production et la vente d’installations à haute technologie et machines agricoles pour l’agriculture et l’élevage.

ALIMENTATION POUR ANIMAUX

RUMINARTE, SOLEIL, TERRE, EAU: Entreprise spécialisée en alimentation pour animaux, pour toutes les exigences, de la culture jusqu’à la ferme (semailles, culture, conservation et récolte, la construction du rumen, fourniture et monitorage). L’entreprise développe des produits étudiés pour chaque espèce animale : lait en poudre, aliments, intégrateurs, et produits spécifiquement optimisés pour la santé animale ainsi que pour protéger l’environnement.

ÉTABLES POUR VACHES

ÉQUIPEMENTS POUR ÉTABLES: Entreprise en première ligne dans le monde de l’élevage et de l’agro-industrie depuis environ 50 ans, avec technologies fortement innovantes dans la création de élevages modernes et rationnels, en portant une attention particulière au bien-être global de l’animal.
Elle conçoit étables, installations et centres zootechniques pour vaches, pour bufflonnes etc. Elle dispose d’un large éventail d’équipements dédiées à l’élevage de tous les animaux de rente : porcs, moutons, chèvres, poulets et lapins. Ses structures métalliques préfabriquées en acier trouvent application dans le secteur de l’élevage, mais aussi dans le secteur agricole et en général dans le secteur agroalimentaire et industriel.

WAGONS MÉLANGEURS ET DISPOSITIFS TÉLESCOPIQUES : Entreprise qui est en mesure de concevoir, produire et vendre dans tout le monde des wagons mélangeurs étudiés pour l’industrie du bétail, pour le secteur de l’élevage. L’entreprise produit aussi des dispositifs télescopiques largement usés dans le secteur agricole, dans les secteurs industriel et du bâtiment. L’entreprise, fondée en 1973, réussit à conserver la tradition d’une direction familiale solide, unie au dynamisme et à l’organisation efficace ainsi que à la modernité d’un grand groupe international, aujourd’hui présent en chaque continent avec son réseau de chaînes, de distributeurs et de détaillants dédiés. C’est une marque connue dans le cadre de l’agro-industrie et synonyme de fiabilité. Elle est aussi connue pour le développement technologique continu et pour une assistance qualifié, ainsi que pour un service efficient de soutien après-vente offert à sa clientèle (Service et Pièces détachées).

SYSTÈMES DE TRAITE

GESTION TOTALE DE LA TRAITE : Entreprise, leader de l’agro-industrie dans le marché italien, conçoit des équipements et des installations de traite ainsi que des solutions innovantes pour une approche globale à l’élevage, en profitant de la plus avancée technologie disponible aujourd’hui, afin de optimiser la gestion de l’exploitation agricole à lait moderne. Les technologies modernes et sophistiquées sont appliquées aux vaches laitières, bufflonnes, chèvres et moutons. Un large éventail de produits pour chaque exigence d’élevage : réfrigération du lait, robot pour automatiser les processus, pasteurisation et alimentation automatique des veaux, une gestion global à 360 dégrées des processus, dans des conditions d’hygiène et salubrité.

CHAÎNE DE LA TRAITE, PRODUCTION ET EMBALLAGE SUIVANT

QUALITÉ ET MANIPULATION SÛRE DE LA NOURRITURE: Entreprise qu’est leader mondiale dans le secteur de l’agro-industrie, spécialisée dans la fourniture d’installations et d’équipements de processus pour le secteur agroalimentaire, d’équipements pour le traitement des produits laitiers, une large éventail d’unités de pasteurisation du lait, des lignes uht ( Ultra High Temperature), de centrifugeuses autonettoyantes et de processus de standardisation des lignes lait et crème, complétés avec une nouvelle génération de systèmes de filtration à membrane. Très haut niveau de génie, recherche constante de solutions et prestations de qualité, des technologies de processus innovantes pour obtenir un large éventail d’aliments liquides, notamment des produits avec contenu de solides ou des produits à viscosité élevée. Les systèmes de contrôle et d’automation industrielle sont modernes pour garantir la maximale fiabilité et efficacité, des installations de plus petites dimensions et simples dans leur architecture, jusqu’aux plus complexes lignes de production pour la gestion des processus complexes et des systèmes productifs. Rationalisation des consommations d’énergie, eau et des resources naturelles, en portant à une maximisation parallèlement à l’efficacité productive.


CONDITIONNEMENT ASEPTIQUE DES PRODUITS LIQUIDES : L’entreprise opère dans le secteur de l’agro-industrie depuis plus de 30 ans et offre des solutions globales très innovantes pour conditionner en manière totalement aseptique des produits liquides dans un large éventail de conteneurs en carton polylaminé (applicateur, emballage secondaire, système de stérilisation Ultra High Temperature UHT / pasteurisation, emballage). Entreprise douée de certification ISO 9001 de la DNV, présente dans la liste de fournisseurs de materiels de conditionnement pour lait qui a obtenu l’approbation par la FDA. Système de gestion de la sécurité alimentaire certifié à travers le schème FSSC 22000, tel que la met en condition de produire du matériel de conditionnement certifié FSC™ et PEFC™.

BIOÉNERGIE

RÉDUCTION DE L’AZOTE ET PRODUCTION DE BIOGAZ : Entreprise leader dans le secteur du biogaz qui réalise des installations réalisées et optimisées pour le traitement du lisier et des composés organiques avec réduction de l’azote. Elle a des références excellentes en pouvant vanter plus de 250 projets bio-énergétiques développés dans le monde entier.

ABATTOIRS

ABATTOIRS, AVEC DÉSOSSAGE ET MANIPULATION DES VIANDES, INSTALLATIONS POUR BOVINS, PORCINS ET OVINS : Entreprise avec expertise significative dans la conception de projets et dans la réalisation des lignes complètes pour l’abattage, la transformation et le désossage de la viande bovine, porcine et ovine. Dans le cadre de l’agro-industrie, l’entreprise offre des solutions technologiques avancées et conviviales totalement répondantes aux législations sanitaires européennes et USDA en vigueur. Des lignes complètes et des équipements qui concernent : étables, sales pour l’abattage des bovins, porcins, ovins et caprins, sales pour la transformation, désossage et machines pour la transformation de sous-produits.

CONSERVATION DES ALIMENTS

RÉFRIGÉRATION POUR L’INDUSTRIE ALIMENTAIRE: Expérience, qualité indiscutable, fiabilité et sécourité totale dans la conception et réalisation d’installations de réfrigération pour l’industrie agroalimentaire que l’entreprise export dans le monde entier. L’entreprise use du « froid » pour la réfrigération et conservation alimentaire, le séchage et l’affinage des fromages e de la charcuterie, le refroidissement de céréales contenus en silos et le transport réfrigéré, et produit de grands systèmes pour la réfrigération industrielle dans l’agro-industrie.

CHAÎNE DE LA TOMATE

agribusiness filiera pomodoro

GROUP GLOBALE

Group globale adressé à l’agro-industrie, qui est en mesure d’intégrer compétences, resources scientifiques et support technique-commercial, afin de garantir à qui travaille dans l’agriculture une offre complète et unique de semences (Seeds), de produits phytosanitaires (Protection des Cultures), un ensemble cohérent de solutions intégrées qui réussissent à maximiser la profitabilité de l’exploitation agricole entière et à satisfaire le plus exigeantes demandes de la filière agroalimentaire, en focalisant l’attention sur innovation, haute qualité et durabilité, pour produire plus et mieux.

SEMENCES: obtenir à partir des cultures des résultats excellents en termes de qualité et productivité, par rapport à l’environnement pédoclimatique et aux moyens techniques usés dans le cadre de la culture, grâce aussi aux semences évoluées et de qualité excellente, adressées aux secteurs des Céréales à paille, maïs, cultures industrielles et horticoles.

PRODUITS PHYTOSANITAIRES: pour protéger les cultures à travers un large et structuré éventail de produits phytosanitaires pour la plupart des problématiques phytosanitaires : gestion des ravageurs, contrôle des insectes nuisibles, maladies fongiques, pour une protection à large spectre des cultures en ligne avec une agriculture moderne et durable.

CULTURES, HORTICULTURE ET VALEUR: des hauts contenus en termes d’innovation et de haute valeur, des produits efficaces pour la protection des cultures chimiques ou biologiques, un large éventail de solutions productives intégrées, qui répondent aux différentes exigences de la filière entière.

DÉTAIL SUR FILIÈRE DE QUALITÉ DE LA TOMATE DESTINÉE À LA TRANSFORMATION

Le projet de filière pour la production de la tomate destinée à la transformation a pour objectif d’incrémenter les rendements qualitatifs et quantitatifs face à une utilisation inférieure et plus efficace des resources comme le sol, l’eau, les produits phytosanitaires et les nutriments. Accord génétique, produits phytosanitaires innovants combinés au protocole de protection de la culture et de amélioration de la culture, pour obtenir une « filière de qualité » de la tomate destinée à la transformation. Le protocole offre aux agriculteurs :

• GÉNÉTIQUE INNOVANTE: pour un haut rendement productif et de transformation pour les purées de tomate, les pulpes, les pelées et les dés et hautes résistances au stress et aux pathogènes pour des types de céréales et de condition de culture différents.

• PRODUITS PHYTOSANITAIRES: qui sont en mesure de protéger les plants et en améliorent l’efficacité physiologique, en réalisant une influence positive sur le rendement productif et qualitatif, en optimisant l’efficacité de l’eau ou le contenu de sucre ou d’autres composés fonctionnels, avec une réduction sensible de la pourriture apicale (décompensation physiologique qui peut réduire de façon substantielle les rendements et la qualité des produits transformés).

Un haut niveau de qualité du produit au début du processus de transformation est indispensable pour obtenir des produits d’haute qualité : la qualité est crée sur le terrain et on la garde sur toute la filière, jusqu’au consommateur final.

RÉSEAU DE 17 ENTREPRISES SPÉCIALISÉES DANS LA CHAÎNE DE LA TOMATE

La première filière de la tomate en Italia, constituée par des entreprises qui couvrent la filière entière : à partir de l’étude des sols, à la fertirrigation, à la transformation, à la pépinière, à la commercialisation, à la production des machines pour l’industrie et pour la collecte.

INTERMÉDIATION ET COMMERCIALISATION: Entreprise opérante dans l’intermédiation des produits agroalimentaires en formats pour l’industrie, la restauration et la vente au détail, distribuée sur tous les continents, avec un réseau de collaborateurs étrangers, industries de transformation, chaînes de distribution et importateurs.

PRODUITS POUR L’AGRICULTURE: Société dans l’agro-industrie qui fournit depuis 25 ans des produits pour le secteur de l’agriculture et de la zootechnie. Semences : sélection spécifique (céréales, fourragères et horticoles) pour les exigences de la zone géographique de culture.

Engrais: produits spécifiques pour la culture indiquée, des solutions « sophistiquées » à « cession contrôlée » pour garantir croissance équilibrée et productions d’haute qualité.
Produits phytosanitaires: des produits phytosanitaires à faible impact environnemental pour la sauvegarde de la santé.
Solutions pour la zootechnie: génétique, alimentation et nutrition, assainissement de l’environnement e de l’animal.
Support technique spécialisé: personnel technique/commercial pour la meilleure solution selon les objectifs de production, assistance après-vente pour le meilleur rendement de l’investissement.

MATIÈRES ET DEMI- FINIS POUR LES PRODUITS ALIMENTAIRES: Société qui travaille depuis plus de 35 ans dans le secteur de l’agro-industrie, en particulier produits alimentaires matières premières, produits demi-finis, fruits et légumes conservés, produits finis. Emballages alimentaires industriels, machines d’occasion pour l’industrie alimentaire.

MACHINES EMBALLAGE: Depuis plus de 70 ans entreprise leader dans la construction de machines étiqueteuses, machines d’emballage et lignes spéciales pour boîtes cylindriques et métalliques.

MACHINES FILTRATION, IRRIGATION, CONTRÔLE: Entreprise que conçoit et fournit des installations de filtration, micro-irrigation, stations météorologiques, systèmes de télésurveillance des installations et de l’humidité du sol, solutions informatiques et banques de donnés, citernes flexibles pour le stockage des liquides, dans tous les secteurs de l’agriculture.

PLANIFICATION ET CONSTRUCTION DES MACHINES: Consultation pour des layouts industriels dans le secteur de l’industrie de l’agro-industrie et en particulier dans l’industrie de conserverie, disposition des machines et des lignes en établissements existants, développement et planification de nouvelles lignes de production, résolution des problèmes de qualité et/ou rendement de production, analyse et validation des procès thermiques de stabilisation, consultation à 360° sur la production de pulpe de tomate.

INSTALLATION INDUSTRIE ALIMENTAIRE: Entreprise leader dans la planification, construction et vente d’installations destinées à l’industrie alimentaire et de l’agro-industrie. Elle met en œuvre des lignes pour la transformation de la tomate et de fruits pour l’obtention de le coulis, purées, jus de fruits, confitures et autres sous-produits et elle est en mesure de réaliser des projets complets « clés en main ». Construction d’installations d’inactivation enzymatique, extraction de jus ou pulpe, concentration, clarification, filtration, pasteurisation et stérilisation avec remplissage aseptique suivant, en boîtes ou en pots.

DÉPLACEMENT: Entreprise spécialisée en systèmes innovants de palettisation et de déplacement, pour garantir la fourniture de produits d’haute qualité avec les plus grandes économies d’énergie et les plus bas coûtes de manutention pour le client.

ÉCOSYSTÈMES: Elle travaille dans le secteur agro-environnemental : dans les restaurations agronomiques et amélioration des sols agricoles.
Elle dispose d’un laboratoire d’analyse physicochimique, microbiologiques dans le domaine agronomique, environnemental et industriel.
Elle dispose d’un laboratoire de recherche où des projets innovants sont développés dans le domaine agricole, écologique et industriel et de l’agro-industrie en général.

MACHINES AUTOMOTRICES: Leader mondial dans la construction et la commercialisation de machines automotrices pour la récolte de la tomate, des machines innovantes, technologiques et plus fonctionnelles. Le fleuron de l’entreprise sont les récolteuses pour la tomate, mais aussi des machines pour fraises, oignons, concombres, poivrons (la seule à savoir produire une machine pour le poivron). Elle a conçu des trieuses optiques, pour ses machines, en mesure de reconnaître défauts et couleurs des fruits indépendamment des conditions de lumière naturelle. Cela garantit la qualité du produit en rejetant pendant la récolte, tomates pas encore mûres ou sales, terreau et pierres, en assurant la qualité de la matière première. Lancement prévu de motorisations encore plus « écologiques », pour réduire au minimum les consommations et l’impact sur l’environnement. Au même temps des machines maniables, faciles à utiliser et à productivité élevée.

OPÉRATEUR LOGISTIQUE: Opérateur leader en Italie dans le secteur de la logistique et transports dans le domaine FMCG, peut vanter plus de 10 ans de livraisons et partenariats avec les plus importants entreprises de la GDO.

CONDITIONNEMENT: Depuis 20 ans dans le domaine du conditionnement des dérivés de la tomate et de fruits sur les marches nationales et internationales avec sa production de fûts cylindriques et cônes tronques pour assurer des excellentes prestations dans le domaine du déplacement et du transport des produits alimentaires, et hautes économies dans le domaine du stockage, sécurité et logistique.

CHAÎNE AVICOLE

agribusiness filiera polli progetti avicoli

PROJETS ET INSTALLATIONS AVICOLES CLÉS EN MAIN

Entreprise avec une vaste expérience dans l’agro-industrie, réalise des projets clés en main pour la production d’oeufs et poulets de chair, installations avicoles, systèmes pondeuses, poulets de chair, systèmes alternatifs / sans cages, installations au sol, traitement des matières fécales mélangés. Elle réalise des hangars préfabriques de chaque dimension, poussinière, pondeuses, poulets de chair, reproducteurs, système d’alimentation et de récolte d’oeufs, silos, retrait des matières fécales mélangés, système d’abreuvement, chauffage et ventilation, systèmes prises d’air, installations électriques et systèmes d’alerte, installations d’illumination, systèmes de contrôle informatisé.

INSTALLATIONS POUR L’ÉLEVAGE

La société propose des solutions à l’avant-garde pour la construction d’installations pour l’élevage des poules pondeuses, depuis le premier jour de vie jusqu’à la fin du processus productif, systèmes complètement intégrés pour l’élevage de poulets de chair, systèmes automatisés et informatisés sur abreuvement, alimentation, récolte des œufs, enrichissement Universal Plus, guichet, climatisation et chauffage, emporter, séchage et stockage des matières fécales mélanges, gestion informatisé, hangars, accessibilité, nettoyage.

ÉQUIPEMENTS POUR INSTALLATIONS D’ABATTAGE

La société est leader dans la planification, construction et installation d’équipements dédiés, pour installations d’abattage des poulets, dindes, lapins et porcs. Grâce à l’expérience acquise depuis le 1956, elle est en mesure d’offrir à sa clientèle un éventail complet de machines qui couvrent tous les phases du processus, à partir de la récolte et le transport des poulets vivants, à leur abattage, éviscération, refroidissement, découpe et enfin désossage. L’entreprise utilise une méthode innovante appelée LAPS, pour assommer et abattre les oiseaux, pouvant garantir ainsi le respect de toutes les exigences indiqués par les réglementations juridiques en vigueur pour le bien-être de l’animal.

ÉQUIPEMENTS ET LIGNES D’ABATTAGE

Leader mondial dans la fabrication de lignes pour l’abattage de lapins et cailles, autant que coqs et poulets, installations et équipements pour dindes, oies, canards, pintades, perdrix et pigeons. L’entreprise conçoit, réalise et installe machines, installations et logiciels de supervision pour lignes d’abattage et services de formation, assistance technique, assistance après-vente et station-service.

ABATTAGE ET ET TRANSFORMATION DE LA VIANDE

Réalité d’entreprise consolidée, leader en Italie et en Europe dans le secteur de l’abattage et de la transformation des viandes rouges comme bovins, équidés, porcins, ovins-caprins, et viandes blanches comme poulets, dindes et canards. Elle conçoit, construit et installe des installations clés en main pour l’abattage, a une spécialisation en installations avicoles, dispose de certification sanitaire communautaire et produit des installations dans le plein respect des normatives sanitaires CEE et USDA. Elle produit avec cycles connus, formalisés, codifiés et contrôlés qui permettent, tout d’abord, la disponibilité des mêmes (et donc de la qualité des produits) et la gestion des éventuels produits non conformes. Installations pour l’abattage des bovins avec productions jusqu’à 80 têtes de bétails adultes/heure, porcins jusqu’à 500 bétails/heure, ovins jusqu’à 600 bétail/heure, viandes blanches jusqu’à 10.000 bétails/heure.

SERRES ET SYSTÈMES POUR CULTURES PROTÉGÉES POUR PLANTS ET LÉGUMES

agribusiness serre e sistemi colture protette

Entreprise qui travaille dans l’agro-industrie habilitée à la planification et installation des serres et systèmes pour culture protégées en opérant avec des systèmes de qualité ISO 9001. Elle travaille depuis plus de vingt ans dans le secteur de la construction d’installations à contenu technologique élevée, dans l’amélioration continue des produits, des technologies, des processus, des services et des flux en termes généraux. Elle est en mesure de réaliser clés en main des fondations au toit, systèmes intégrés pour cultures protégées, serres de production, palettes en aluminium, systèmes informatisés de fertirrigation, installations technologiques, en s’occupant tous les activités : soit la partie classiquement de la construction d’installations, soit les parties complémentaires comme les travaux de génie civil de sous-structure, serres de production, serres pour expérimentation et activités didactiques, zones de travail, systèmes de transport intérieurs, systèmes optiques vision de calibration, palettes, systèmes de chauffage, fertirrigation, flux et reflux, hydrosystèmes, protection thermique, fog, installations spéciaux, systèmes de contrôle et ordinateurs pour serres, système électrique.

L’entreprise étude et réalise des projets personnalisés en tenant compte des exigences spécifiques de chaque horticulteur, et exécute la totalité des travaux de génie civil nécessaires : portance de sols, portance de la serre, travaux de découverture, zones sismiques, récolte ou élimination, égouts, déversements et convoyage des eaux pluviales, puits pour fourreaux, couloirs de ciment, plinthes de fondation et des palettes, flux et reflux à terre sur béton. Elle est en outre spéciales en structures :

• Serricoles de verre conçues et réalisées pour contenir les installations technologiques plus avancées.
• Elle installe des serres en acier, en aluminium et verre à partir des plus petites dimenisions jusqu’aux plus grands formats.
• Elle réalise des serres pour utilisations expérimentales.
• Serres en verre ou à arc avec couverture en matériel plastique, avec l’installation inclusé d’installations spécifiques en mesure de recréer le microclimat idéal pour chaque type d’expérimentation horticole et floricole.

Le réglage et le contrôle informatisé et assistés de tous les systèmes permet d’archiver et de pouvoir acheter dans le temps les valeurs de processus qui peuvent influencer la croissance des cultures.

contact IBS by mail

PHOTOVOLTAÏQUE GRID PARITY

PHOTOVOLTAÏQUE GRID PARITY

NOUS CHERCHONS DES TERRAINS, MINIMUM 10 HECTARES

POUR CONSTRUIRE DES INSTALLATIONS GRID PARITY , CLÉS EN MAIN

FR PHOTOVOLTAÏQUE GRID PARITY home

FR mesurer distance entre les terrains et sous-station Enel Terna

NOUS CHERCHONS DES TERRAINS

MINIMUM 10 HECTARES, POUR RÉALISER LES INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES GRID PARITY

Si vous êtes intéréssés, lisez avec attention les point suivants
Télécharchez la GUIDE et les documents suivants dans la session DOWNLOAD

POINTS DE FORCE :

INTERLOCUTEUR UNIQUE : IBS recherche les sites aptes aux installations et développe tout le cheminement bureaucratique à partir de la demande de connexion auprès d’ Enel / Terna jasqu’à la délivrance des concessions “ Autorisation Unique ” clés en main .

INVESTISSEURS : Les investisseurs sont déjà prêts à acheter les autorisations/concessions Grid Parity des qu’elles sont libéréés .

LIGNES DIRECTRICES : Il est important que les terrains respectent les conditions requises indiquéés ci – dessous , por lesquelles on reccomand une lecture attentive . Nous vous remercions pour vôtre collaboration et nous vous souhaitons une profitable cooperation pendant une longue période .

LA PRESENTE COMMUNICATION S’ ADRESSE AUX :
- Propriétaires des terrains en Italie
- Signaleurs directs des terrains
- Agences Immobilières
- Techniciens et opérateurs du secteur Rénouvables et en particulier du secteur photovoltaïque
- Associations professionelles : Agronomes, Géomètrès, Ingénieurs, Architectes, Experts ( Propriétaires, Entrepreneurs, etc. ), Études professionelles pertinent pour le secteur

FR modalités de coopération

DIMENSIONS DES INSTALLATIONS GRID PARITY QUI SERONT CONSTRUITES : à partir de 5 – 10 MW à augmenter jasqu ‘à 40 MW – 50 Mw ou plus .

HECTARES DE TERRAIN NÉCÉSSAIRES POUR 1 MW EN GRID PARITY : 2 hectares environ pour jaque mégawatt dans le cas oú il est utilisé ou moins que les poursuivants . Les terrains doivent être contigus ou distants maximum 1 – 2 km entre eux ,celà sers à éfféctuer la connexion à la sous – station sans acun problème .

DROIT DE SUPERFICIE OU ACQUISITION DES TERRAINS : il est possible que la propriété des terrains souscrit un contrat oú l’investisseur paie un droit de superficie pendant 25 annéés + 3 ou + 5 ou l’investisseur peut aussi acheter le terrain . Les terrains sont adaptes sur tout le territoire nationale ( Nord de l’ Italie , Italie centrale ,Sud de l’ Italie ).

RÉGIONS APTES Á LA CONSTRUCTION DES INSTALLATIONS GRID PARITY : Terrains dans toutes les régions de l’ ITALIE .
Les investisseurs sont intéréssés aux terrains sur tout le territoire nationale et dans toutes les régions de l’ Italie : il est important que les loyers ou la vente du terrain et le rayonnement du site , permettent d’ obtenir un rendement économique compatible avec le modèle économique . Certains investisseurs ont une prèfèrence pour les régions suivantes : Abruzzes, Basilicate, Campanie, Latium, Molise, Puilles, Sardaigne, Sicile, Ombrie . La Calabre est considéréé par certains investisseurs .
IL EST IMPORTANT DE VÉRIFIER QUE : les terrains dans toutes les régions ne soyent pas soumis aux contraintes urbanistiques et aux restictions pour la construction des installations Photovoltaïques FV Grid Parity .
POUR LA SARDAIGNE : les terrains doivent être industriels pas agricoles .

SOMMES PAYÉES POUR LE DROIT DE SUPERFICIE AUX PROPRIÉTAIRES DES TERRAINS : La somme payéé aux propriétaires des terrains en Euros par Hectare tous les Ans pour le droit de superficie, seront convenus avec l’ investisseur et avec la propriété des terrains, selon la Région oú les terrains sont alloués et selon la typologie d’ investisseur . L’investisseur peut aussi payer le droit de superficie des terrains dans une seule fois actualiséé .

SOMMES PAYÉES AUX PROPRIÉTAIRES DES TERRAINS EN CAS DE VENTE : Les sommes payées par hectare en Italie du Sud , en Italie centrale et en Italie du Nord seront traitées individuellement et negociées avec les investisseurs et avec les propriétaires des terrains . L’ investisseur reconnaît les tarifs à hectare variable selon son modèle financiaire .

ACQUISITION D’AUTORISATIONS

GRID PARITY déjà prêtes “ READY TO BUILD ”

Nos investisseurs évalouent égalment l’acquisition d’autorisations déjà prêtes oú il est possible de construire tout de suite les installations .

FR Comment rapporter les terrains

CARACTÈRE OPÉRATIONEL
QUELS SONT LES PASSAGES NÉCÉSSAIRES POUR SIGNALER LE TERRAIN POUR LES INSTALATIONS GRID PARITY :

ANALYSE PRÉLIMINAIRE : les propriétaires des terrains ou les signaleurs en contact avec les propriétés seront invités à envoyer :
- TYPOLOGIE DE TERRAIN : plat, pendant, inclinaison du terrain
- GOOGLE EARTH et IMAGES avec les coordonnés précises avec le périmètre des terrains remarqué .

Celà permettra de faire les dues vérifies sur les terrains , d’ effectuer des simulations et de déterminer le rayonnement dans la zone , et de vérifier si les lots sont adéquats aux conditions requises pour la réalisation des installations Grid Parity à construire .

Après un premier et rapide contrôle pour donner carte blanche pour poursuivre, il sera en suite nécéssaire de se préparer à signer les accords préliminaires des documents suivants :

- CU ( Certificat d’ urbanisme )
- EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL
- PARTICELLES CADASTRALES

INFORMATIONS SUR LA SOUS – STATION OU LA POSTE LA PLUS PROCHE ET LA CONNEXION CORRESPONDENTE : Il sera à la fois important de comprendre la distance entre les terrains et la sous – station Enel / Terna la plus proche , si present à moyenne ou à haute tension, le débit de la ligne et la chance d’un branchement dans la sous – station,le coûts relatifs à un branchement à la stalle d’ une sous – station déjà exsitante . La création d’une nouvelle sous-station usager pourra être éfféctuée pour les installations photovoltaïques FV Grid Parity de 30 MW – 40 MW à augmenter ; à la fois on interceptera directement la ligne à haute tension contigue . Si vous avez des doutes, il est possible d’envoyer des photos relatives à la ligne életrique aérienne à moyenne ou à haute tension ou les photos de la sous – station ou la poste de distribution pour une consultation .

PRÉLIMINAIRE Á SIGNER DE LA PART DE LA PROPRIÉTÉ : si les vérifies sur le terrain et sur la possibilité de branchement à la sous – station Enel / Terna auront un resultat positif, on pourra procéder avec un accord préliminaire et on pourra commencer les passages opérationels et le cheminement bureaucratique . IBS s’ occupera moyennant techniciens qualifiés de fournir son oeuvre de devéloppement des AU ( Autorisation Unique ) :
- Devéloppement AU incluant les reliefs et les analyse géologique,inspections des lieux
- Projet,présentation TICA ( Richiesta connessione rete elettrica nazionale ) et les diverses insatnces , participation aux rencontres de tous les genres avec les Autorités responsables jasqu’à l’obtention des AU clés en main, pour pouvoir ensuite construire les panneaux photovoltaïques .

TIMING : bien que il ait des temps et des modalité qui peuvent être différents d’ une région à l’autre, toutefois les temps éstimés pour recevoir l’ AU sont environ 15 -18 mois pendant tout le cheminement bureaucratique . Les temps courent après le resultat positif de :
- L’ analyse préliminaire des documents relatifs aux terrains et après avoir signé les contrats préliminaires avec le propriétés
- L’ analyse des document que seront envoyés en Région à la conférence des Service en collaboration avec nos ingénieurs .

ACCORDS : avec les signaleurs des terrains ou collaborateurs qui faciliteront la signalisation des terrains ou des propriétés des terrains , nous souscrirons des accords qui sauvgardent pour la reconnaissance des commissions de signalisation prévues et un NDA ( Non Disclosure Agreement ) pour l’échange d’informations secrètes aussi bien avec le signaleur que avec la propriété des terrains . L’ intérêt de IBS vise à établir une profitable synergie de longue période avec les personnes qui voudront coopérer .

FR COLLABOREZ AVEC NOUS

JOIN US

COLLABOREZ AVEC NOUS

Nous cherchons aussi bien des signaleurs directs , que des opérateurs de différente sorte en contact avec les propriétés des terrains, et aussi personnes qui aspirent à devenir Responsables de secteur de Secteur . Les responsables Territorials auront le devoir de coordonner les signaleurs , recueillir les instances et d’être responsables du flux des informations , et point de référence pour les problèmes entre les propriètaires des terrains ou les signaleurs et IBS .

CONTACTEZ-NOUS

POUR VOUS PORTER CANDIDATS ENVOYEZ VOS RÉFÉRENCES ET VÔTRE CV

send to sale1@doingbusinessibs orange

FR STAKEHOLDERS DU PROJET

STAKEHOLDERS ( SUJETS IMPLIQUÉS DANS UN PROJET ÉCONOMIQUE )

DU PROJET ET DU FLUX D’INFORMATIONS

FR STAKEHOLDERS DU PROJET MAP

FR effectuer toutes les vérifications

SI VOUS ÊTES INTÉRÉSSÉS Á COLLABORER

Á NOS SIGNALEURS / RESPONSABLES DE SECTEUR, NOUS CONSEILLONS
LES VÉRIFIES SUIVANTES ET LE TÉLÉCHARGEMENT DES DOCUMENTS :

LIGNES DIRECTRICES : il s’ agit d’une Guide d’ informations dans un fichier PDF visant à la recherche des sites aptes et à travailler en autonomie en rendant plus efficace l’ échange d’ informations .

VIDÉO FORMATIF : le vidéo a le but de semplifier le processus et d’ avancer les informations qui seront nécéssaires dans les différents passages , donnant immédiatement la vision d’ ensemble .

FICHE GREENFIELD ( TERRAIN CONSTRUCTIBLE ) PRÉLIMINAIRE DU SITE : C’ est le document initial à télécharger pour envoyer les premieres informations par des propriétaires des terrains ou les signaleurs avec la photo jointe sur google earth avec les coordonnées et avec le périmètre du terrain indiqué .

SIMULATEUR DES COÛTS DE LA LIGNE S’ ILS SONT COMPATIBLES AVEC LE BUDGET : il s’ agit d’ un fichier excel qui simule les coûts de branchement à la ligne pour la baisse ou moyenne tension . Nous vous conseillons d’ insérer les valeurs requis dans les cases surlignéés en jaune ( oú maintenant il y a les valeurs comme exemple ) et automatiquement le calcul et une premiere évaluation seront faits CONTACTEZ-NOUS

ÉTAT D’AVANCEMENT DE L’ AUTORISATION UNIQUE ( AU ) : dans cette session , nos collaborateurs , les partenaires,les investisseurs, et les signaleurs, sont en mesure de monitorer l’ état d’ avancement des Autorisations Uniques relatives aux terrains oú le cheminement d’ autorisation est en cours pour obtenir l’ AU en Grid Parity avec le fichier terrains .

FR download lignes directrices

FR download vidéo de présentation

FR Download Fiche de terrains

FR DOWNLOAD coûts ligne électrique

CONTACTEZ-NOUS

POUR TOUT RENSEIGNEMENT OU POUR ÉCLAIRISSEMENTS

Pour un premier contact ou pour commencer à collaborer avec IBS , contactez – nous par E-mail en indiquant vos références . Un des nos responsables d’ ici 24 H etrera en contact avec vous , et vous fournira les informations nécéssaires :

Mail : sale1(a)doingbusinessibs.it
Skype : doingbusinessibs ( location Roma )

Notes : dans l’ e-mail indiquéé pour nous contacter l’ arobase est indiquéé avec ce symbol (a) au lieu de la @ pour respecter nôtre politique d’ entreprise en ce qui concerne la sicurité informatique . Nous vous remercions pour vôtre collaboration .

send to sale1@doingbusinessibs orange

POLYCOPIÉS ET MATÉRIAUX

SUR SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE

Fotovoltaico Tecnologia e dispense

LE RAYONNEMENT SOLAIRE

Le rayonnement solaire correspond à l’ énergie électromagnétique qui est émise par le procédé de fusion de l’ hydrogène contenu dans le soleil qui se transforme en atomes de Helium ( He ) .
L’énergie solairequi au cours de l’ année,traverse l’ atmosphère ,et arrive sur la terre n’est que 1/3 environ de l’ énergie totale entière qui est interceptée par nôtre planète au dehors de l’atmosphère 70 % finit dans les mers .
L’énergie restante ( 1,5 x 1017 kWh ) qui pendant l’année intercepte les terres émergé est équivalent à milliers de fois la consommation d’énergie mondiale totale actuelle .
Le rayonnement entendu comme flux solaire ou comme densité de puissance du rayonnement solaire intercepté hors de l’atmosphère atravers une surface perpendiculaire aux rayons solaires ( aussi appellée constante solaire ) est équivalent à 1353 W / m2, avec une variabilité pendant l’ année de ± 3 % à cause de l’orbite terrestre élliptique . L’ image suivante represente l’évolution du rayonnement, moyennant les détections hors de l’atmosphère , pendant l’ année :

Fotovoltaico densità di potenza radiazione solare PV

La valeur maximale relevée sur la surface terrestre est 1000 W / m2 environ,à midi, dans un jour d’été , ciel serain , avec des conditions de soleil optimales .
Le rayonnement solaire qui arrive jasqu’à la surface terrestreon peut le distinguer en rayonnement direct et radiation diffuse . La radiation directe touche une surface par un precis et unique angled’incidence pourtant la radiation diffuse grève la surface avec des angles differents .
Quand le rayonnement direct n’ arrive pas à toucher une surface parce que au milieu surgit un obstacle , l’ aire ombré grace à la radiation diffuse ne sera pas complètement obscurée . Cet aspect a une prégnance technique surtout pour les dispositifs photovoltaïques qui ne peuvent fonctionner aussi que la radiation diffuse .

fotovoltaico principi fisici solare PV

En outre les surfaces inclinées peuvent recevoir , des rayonnement solaires réfléchies ( réflexion ) par le terrain ou par les plans d’ eau à proximité ou par le surfaces horisontales ; ce phénomène qui contribue à augmenter le processus est appellé “ albédo “.

Le rayonnement direct, la radiation diffuse et l’ albédo reç us par une surface et les relatives proportions dependent par certains éléments :

- En particulier par les conditions météorologiques : dans une journée nuageuse c’est la radiation diffuse qui prévaut ; dans une journée sereine spécialement avec un climat sec,c’est le rayonnement direct qui prévaut, qui peut atteindre 90% du rayonnement total ;
- L’inclinaison par rapport au plan horizontal de la surface : tous les surfaces horizontales recevrons la plus haute radiation diffuse et la moindre radiation réfléchie, si il n’ y a pas dans les alentours des objets à la cote plus haute par rapport à la cote de la surface ;
- Présence de surfaces réfléchissantes : en particulier la plus grande contribution est due à la réflexion donnée par les surfaces claires . La radiation réfléchie est en outre plus haute en hiver à cause de l’effet réfléchissant de la neige tandis que la radiation réfléchie diminue pendant les mois d’été à cause de l’effet lié à l’absorbition de la part des terrains et de l’ herbe .

fotovoltaico BIPV PV

L’inclinaison ou pente topografique qui permettra de rendre au maxime l’ énergie collectée , pourra changer d’une localité à l’ autre : en changeant la localité le rapport entre radiation diffuse et radiation totale changera , car en augmentant le degré d’inclinaison de la surface captante, on reduit la composante de la radiation diffuse et on augmente la composante réflechie .
Pratiquement , la situation optimale est marquée quand la surface est orientée au sud ,et on obtient un angle d’inclinaison équivalent à la latitude du site : en orientant la surface au sud on maximise le rayonnement solaire capté qui est recevu pendant la journée et l’ inclinaison égale à la latitude minimise au cours de l’année, le changement d’énergie solaire capté comme conséquence de l’oscillation de ± 23.5 ° de l’orientation des rayons solaires, par rapport à la perpendiculaire à la surface réceptrice .

S’on indique avec ID le rayonnement direct, et avec IS la radiation diffuse et l’ albédo avec R, donc on détermine que le rayonnement solaire global qui grévera une surface est égal à :

IT = ID + IS + R

EFFET PHOTOVOLTAÏQUE ET CONVERSION DE L’ ÉNERGIE SOLAIRE EN ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

L’ effet photovoltaïque utilise la conversion photovoltaïque directe de l’ énergie solaire en énergie élétrique atravèrs le phénomène physique avec lequel la radiation lumineuse interagit avec les électrons matériaux semi – conducteurs .
La cellule solaire, qui représente l’ objet physique grace auquel ce phénomène se manifeste est en substance une diode, caractérisée par une surface qui s’ étend des dizaines de cm2 environ . Pour comprir l’ effet photovoltaïque il est pertinent de décrire d’un point de vue conceptuel, comme une diode marche ( jonction p – n ) et étant aujour d’ hui le silicium cristallin ( Si ) le matériau particulièrement utilisé pour réaliser les cellules solaires , on analisera la diode au silicium .

fotovoltaico materiali semiconduttori PV

L’ atome de silicium contient 14 électrons , 4 desquels sont de valence, donc ils sont disponibles pour se lier chimiquement en couple avec d’ autres électrons de valence des atomes différents . Dans un cristal de silicium pur chimiquement chaque atome est lié moyennant une liaison covalente avec autres 4 atomes de Silicium, donc dans le cristal ils ne sont pas présents , à cause des liaisons chimiques , les électrons qu’on peut considerer libres .

Dans le cas où certains atomes de silicium dans le cristal sont remplacés par des autres atomes de phosphore ( P ) qui est caractérisé par 5 électrons de valence , 4 desquels seront employés pour des liaisons chimiques avec des atomes de silicium adjacents , tandis que le quinzième électron pourrait être séparé de l’atome de phosphore moyennant l’ énergie thermique et il est libre de bouger dans le résau cristallin .

De façon analogue , on peut remplacer l’ atome de Silicium par des atomes de Bore ( B ),qui ne dispose que de 3 électrons de valence, et dans ce cas il manquera un électron pour saturer les liaisons chimiques avec les atomes de silicium adjacents . Cet électron manquant se comporte comme s’ il est un électron positif et il est appellé pourtant “ lacune “.
L’image suivante , illustre grafiquement ce qui a été décrit : dans la prémière figure on remarque la structure dans le réseau cristallin du silicium ( Si ), dans la deuxième figure on voit comme la structure du réseau cristallin change lors qu’on effectue un dopage moyennant atomes de phosphore ( P ) et dans le dérnière cas, on voit les changements dans le réseau cristallin après le dopage avec des atomes de bore .

fotovoltaico tipo p tipo n potenziale elettrico PV

Dans le dopage moyennant phosphore ( P ) , les atomes sont porteurs négatifs de charges libres et le matériau est appellé de type “ n ”, tandis que dans le drogage donc dans le remplacement des atomes de silicium par des atomes de bore ( B ) porteurs de charge positifs et le matériau obténu est dénommé de type “ n ” avec un barreau de matériau de type “ p ”. Les électrons libres dans le matériau “ n ” à gauche auront une zone où il n’ éxistent des électrons libres et celà mennera à un flux de ces porteurs à gauche dans le but de rétablir l’équilibre entre les charges positives et charges négatives . De façon analogue les lacunes trouveront à leur droite une zone où il n’ y a pas des lacunes et donc on assistera à un flux vers droite de charges positives . Après l’activation de ce processus de diffusion, du côté gauche on marquera un excès de charges positives .

Il s’ ensuit que, dans la région d’ interface entre les deux matériaux se determinera un champ électrique qui tendra à croître de plus en plus , à proportion du fait que les lacunes et les électrons continuent à se répandre vers les côtés opposés . Ce processus continuera jasqu’à ce que le potentiel électrique qu’ on déterminera, aura une telle grandeur qui bloquera une ultérieure diffusion d’ électrons et de lacunes .
Quand on atteindra cet équilibre , on aura déterminé aussi un champ du matériau électrique permanent dans un matériau sans besoin d’ utiliser des champs électrique éxterne .

Par les notions considerées jasqu ‘à maintenant , il est plus facile de éxpliquer l’effet photovoltaïque . Soit supposons qu’ une particule constituant un rayon solaire ( photon ) entre dans la zone de type “ p ” du matériau . Si le photon dispose d’ une énergie plus forte de la bande interdite, c’est à dire l’ énergie minime réquise pour déterminer la rupture de la liaison ( scission chimique ) dans le réseau du silicium , elle sera absorbé et mennera à la formation d’ une paire électron – lacune .

L’ électron delivré pendant ce phénomène pourra bouger vers droite grace au potentiel électrique . Au contraire si le photon entre dans la zone “ n “, la lacune qui se déterminera bougera vers droite . Le flux qui s’ activera , mennera une accumulation de charges positives à gauche et de charges négatives à droite en formant un champ électrique opposé au champ lié au mécanisme de diffusion . D’ autant plus grand sera le nombre de photons qui arriveront à la jonction , d’ autant plus les champs tendront à s’éliminer mutuellement , jasqu’au point qu’il n’ éxistera plus un champ interne qui sépare jaque ultérieure paire électron – lacune .

C’ est juste celà la condition requise qui détermine la tension à circuit ouvert d’une cellule photovoltaïque ( voir aussi tension à circuit ouvert d’ un module photovoltaïque ) . En polacant des électrodes ( contacts métalliques ) sur la surface d’ une cellule photovoltaïque, il est possible d’utiliser le potentiel créé . Ce flux créera une accumulation de charges + positives à gauche et de charges négatives à droite, en formant un champ électrique avec le signe opposé à celui qui a été créé moyennant le mécanisme de diffusion .

TÉCHNOLOGIE DANS LE PHOTOVOLTAÏQUE

LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE

Elle se trouve dans la cellule photovoltaïque où le rayonnement solaire se convert en courant électrique .
La cellule photovoltaïque est un dispositif composé par une mince tranche de matériau semi – conducteur et très souvent il s’ agit du silicium ; elle a une épaisseur qui peut changer de 0,25 mm à 0,35 , avce une forme souvent carrée et avec une surface égale à 100 cm 2 environ . Pour la production des cellules, un matériau largement utilisé est le silicium utilisé aussi dans l’ industrie de l’ électronique où le cycle de fabrication comporte des coûts très chers, des coûts qui ne seraient pas justifiés si on considère que le dégré de pureté requise dans le domaine photovoltaïque, est inférieur au degré indispensable dans l’électronique .

Il existent d’ autres matériaux qu’ on peut utiliser pour réaliser les cellules solaires :

- Silicium Mono – cristallin : rendement énergétique 15 – 17 %
- Silicium Poly – cristallin : rendement énergétique 12 – 14 %
- Silicium Amorphe : rendement énergétique inférieur à 10 %
- D’ autres : tellulure de cadmium, arséniure de gallium, diséléniure d’ indium et de galliumet cuivre .

Toutefois actuellement le matériau le plus utilisé reste le siliciummono – cristallin, lequel permet de marquer des prestations supérieures et avec une durée prolongée pendant le temps et plus haute que l ‘ autres matériaux utilisables pour le même but .

fotovoltaico sezione di una cella fotovoltaica PV

LE MODULE PHOTOVOLTAÏQUE

La cellule solaire constituit un produit intermède dans le domaine de l’ industrie photovoltaïque : elle fournit des valeurs de courant et de tension qui sont limités s’ il sont comparés aux valeurs généralement requises dans les dispositifs utilisateurs , de plus les cellules sont extrêmement fragiles, pas isolée électroniquement, et elles ne presentent pas un support mécanique .
Les cellules sont pourtant aggrégées et assemblées afin de constituire une structure unique qui est appellée module photovoltaïque .
Les modules photovoltaïques sont dotés d’ une structure plus solide et plus aisée à manier ( voir aussi cellule photovoltaïque hybride ) .

Les dimensions des modules photovoltaïques peuvent changer, cependant les dimensions les plus diffusées ont des surfaces qui peuvent changer de 0,5 m 2 à 1,3 m 2 ,en prévoyant généralement 36 cellules élettriquement connéctées en série .

fotovoltaico tipi di celle FV moduli fotovoltaici PV

Le module photovoltaïque a une puissance qui peut changer de 50 Wp à 150 Wp corrélate à la typologie et à l’ éfficacité qui caractérise les cellules photovoltaïque qui composent le module .

Résumons les caractéristiques électriques les plus importantes dans un module photovoltaïque :

- Puissance de Pointe ( Wp ) : c’ est la puissance débitée du module photovoltaïque aux conditions standard STC d’usage qui sont : Rayonnement = 1000 W / m2 ; Tempeérature = 25 ° C ; A.M. = 1,5
- Courant nominal ( A ) : c’est le courant qui est débité par le module photovoltaïque sur le point de travail
- Tension nominale ( V ) : c’est la tension de travail du module photovoltaïque

fotovoltaico curva I-V caratteristica PV

Le Wp ( Watt pointe) est l’ unité de mesure prise comme référence d’ un module photovoltaïque et elle vise à exprimer la puissance électrique qui et débitée par le module photovoltaïque en conditions standard de référence ( on veut considerer un Rayonnement avec des conditions standard = 1000 W / m2 ).

QU’ EST – CE QUE C’ EST LE GÉNÉRATEUR PHOTOVOLTAÏQUE

Le générateur photovoltaïque ( si vous êtes interésseés voir aussi générateur électrique ) est constituit par des modules photovoltaïque aggrégés et connéctés opportunément en série et en parallèle ( circuits en série et en parallèle ) de façon àatteindre les conditions opérationelles optimales et désirées .

L’élement fondamentaldu champ photovoltaïque . Pusieurs modules photovoltaïques assemblés de façon mécanique entre eux déterminent le “ panneaux photovoltaïques “, tandis que les modules ou les panneaux photovoltaïques connéctés électriquement en série , ils permettent d’obtenir la tension nominale de génération, et il forment la “ chaîne “. En fin en connectant élettriquement en parallèle plusieurs chaînes détermine le “ champ “.

Les modules photovoltaïques qui unis constituent le générateur , ils sont montés sur une structure mécanique qui est en mesure de soutenir les modules et qui est orientée de façon à rendre au maximum le rayonnement solaire .

generatore fotovoltaico PV

La quantitéd’énergie électrique qui est produitepar un générateur photovoltaïque peut changer au cours de l’ année , à proportion du ensoleillement dans la localité où le générateur est construit et en fonction de la latitude .

En fonction de l’ application pour laquelle le générateur a été projeté, il devra être dimensionné avec les critères suivants :

- la charge électrique
- la puissance de pointe
- la chance de se connécter au réseau électrique ou non
- la latitudedu site et le rayonnement moyen annuel du site où se trouve l’ installation photovoltaïque
- les specifications de type architectonique de l’ immeuble
- les specifications de type électronique de la charge usagère .

À titre d’ exsemple on assume que les latitudes de l’ Italie centrale, 1 m 2 des modules photovoltaïques de bonne fabrication puisse arriver à produire en moyenne :
0,35 kWh / jour pendant la période d’ hiver
0,65 kWh / jour au cours de la période d’ été
» 180 kWh / an

INSTALLATION PHOTOVOLTAÏQUE

On peut définir une installation photovoltaïque ou système photovoltaïque un ensemblede composants de type mécanique, électrique et électronique qui captent / interceptent et par la suit transforment l’ énergie du rayonnement solaire disponible , en rendant possible l’ utilisation de l’ énergie solaire sous forme de énergie électronique .

Les systèmes qui font partie de cette typologie, peuvent être divisés en deux catégories indépendamment de l’ utilisation et de la moufle de puissance des systèmes :
- isolés aussi dénommés “ stand alone “ ou
- branchés au réseau électrique ou grid connected

Les systèmes “ stand alone “ isolés, juste en vertu du fait qu’ ils ne sont pas branchés au réseau électrique , doivent géneralement et nécessairement disposer d’ un système de stockage ou accumulation de l’ énergie est nécessaire car le champ photovoltaïque est en mesure de fournir l’ énergie électrique exclusivement en régime de jour , tandis que la demande la plus grande de la part des usagers se concentre souvent sur l’ après – midi et sur la nuit . Au cours de la phase de insolation il est donc nécessaire de préparer une accumulation d’ énergie produite et pas immédiatement utilisée, l’ énergie qui est fournite à la charge quand on vérifie une reduction ou l’ absence de l’ énergie disponible .

sistemi grid connected PV

Pour configurer l’ installation moyennant cette modalité, le champ photovoltaïque doit être dimensionné pour permettre , pendant les heures d’ insolation , l’ alimentation de la charge et le rechargement des batteries d’ accumulation ( accumulateur de charge électrique ).

Dans le cas d’ un système branché au réseau , géneralement ils n’ ont pas des systèmes d’ accumulation car l’ énergie qui est produite au cours des heures d’ insolation elle est tout de suite introduite dans le réseau électrique ; au contraire pendant les heures de faible insolation ou même d’ absente insolation, la charge est alimentée par le réseau .

Un système de cette typologie , en considérant la continuitéde service, sera plus fiable par rapport à une installation photovoltaïque stand alone qui après une panne n’ aura pas la chance d’ être alimentée de façon alternative . Les systèmes généralement denommés “ à haute fiabilité “, peuvent être projetés moyennant l’ intégration d’ un système isolé ( stand alone ) avec une source diesel ( exemple système hybride diesel – électrique ) traditionel .

impieghi stand alone PV

La mission d’ une installation grid connected c’ est donc permettre l’ introduction dans le réseau de la plus grande quantité d’ énergie possible . La structure d’un système photovoltaïque du point de vue physique , qu’ il soit isolé ou branché au réseau , peut être différent ; généralemnet on peut remarquer 3 blocs fondamentaux :

- le champ photovoltaïque
- le système de conditionement de puissance
- le système pour saisir les données

Il faut prêter attention au fait que pour les installations sans accumulation branchés au réseau , dans ces cas , le réseau sert d’ accumulateur de capacité infinie . La charge representé plutôt par les usagers branché au réseau , comme il arrive pour une installation grid connected .

QU ’ EST – CE QU ’ ILS SONT LES INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES ?

Les composants principaux d’une installation photovoltaïque mise en réseau sont :

- Les modules photovoltaïques
- Les onduleurs pour se connecter au réseau
- Le dispositif pour s’interfacer avec le réseau électrique
- Le compteur bidirectionnel d’ énergie

L’ onduleur est un composant importante dans les installations photovoltaïques mises en réseau parce qu’ il est capable de maximiser la production de courant électrique du dispositif photovoltaïque, en optimisant le passage d’énergie électrique entre le module photovoltaïque et la charge .

L’ onduleur comme dispositif est capable de transformer l’ énergie continue que les modules sont en mesure de produire ( 12 V, 24 V, 48 V, etc. ) en énergie alternée ( d’ habitude 220 V ) pour alimenter la charge – l’ utilisateur et / ou injecter de l’ électricité dans le réseau, avec lequel il peut travailler dans un régime d’ échange .

D’ habitude, les onduleurs connectés au réseau électrique sont accompagnés d’ un dispositif électronique qui permet d’ extraire du générateur photovoltaïque la puissance maximale, moment pour moment . Le dispositif suit le point de puissance maximale ( MPPT ) et adapte les caractéristiques en termes de production du domaine photovoltaïque aux besoins de la charge .

sistemi grid connected schema PV

L’ onduleur est importante aussi parce que d’ habitude un générateur photovoltaïque est capable de apporter des valeurs de tension et de courant qui varient en fonction des variables rayonnement + température, au contraire de la charge que par contre a besoin de valeurs constants de tension d’ alimentation .

En effet, les dispositifs d’interface avec le réseau électrique ont le but de garantir que la forme de la vague d’ énergie électrique, que est injecter dans le réseau, réponde à toutes les caractéristiques que le fournisseur local d’énergie exige .

Enfin, le compteur d’ énergie mesurera l’ énergie que l’installation photovoltaïque est capable de produire pendant la durée du fonctionnement .

INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES « STAND ALONE »

Les composants fondamentaux qui composent une installation photovoltaïque stand alone sont les suivants :

- Les modules photovoltaïques
- Le régulateur de la charge
- Les onduleurs
- Le système de stockage ou les batteries d’ accumulation

Dans cette typologie d’ installations photovoltaïques, l’ énergie électrique produite par différents modules photovoltaïques est stockée dans des batteries d’ accumulation . La charge est alimentée par l’énergie stockée dans les batteries, grâce à un régulateur de charge .

impianti fotovoltaici stand alone PV

Le régulateur de charge a la fonction essentiellement de préserver les accumulateurs de la charge en excès due au générateur photovoltaïque et de protéger les accumulateurs d’un excès de décharge lié à l’ utilisation . Les deux situations ont des conséquences dommageables pour le bon fonctionnement et pour la durée des accumulateurs dans le temps .
Étant donné que en général la puissance que l’ utilisateur exige n’est pas toujours égal à l’intensité des rayonnements solaires ( et de conséquence cette chose affecte la production électrique de l’ installation photovoltaïque ), une dose d’énergie électrique produite du domaine photovoltaïque devra être stockée pour être utilisée quand l’utilisateur en aura besoin . C’est ceci le but du système d’accumulation dans cette typologie d’ installations .

Par conséquent, un système d’ accumulation sera composé d’un ensemble d’ accumulateurs rechargeables, et il sera dimensionné d’une manière appropriée pour assurer une pertinente autonomie d’ alimentation de la charge électrique .
Les batteries utilisée pour ce but sont dans la pratique des accumulateurs de typologie stationnaire et seulement dans quelque cas particulier il est aussi possible d’utiliser des batteries destinées aux transports .

Il est importante que les batteries pour le photovoltaïque ont les conditions que suivent :

- La valeur basse de auto – décharge
- Longue durée estimée
- Qu’ils n’exigent pas d’ entretien ou presque rien
- Qu’ ils supportent un nombre élevé de cycles de charge et de décharge

Pour ce qui concerne l’ onduleur, dans le cas des systèmes stand alone ou isolés, son but est cela de transformer l’ énergie électrique de typologie continue ( CC ) produite par le domaine photovoltaïque en énergie de typologie alternative ( CA ), qui est indispensable pour alimenter en manière directe les consommateurs .

Dans ce cas les onduleurs doivent être dimensionnés pour qu’on réussisse à alimenter de manière directe la charge qu’on veut lui connecter .
Il est clair que l’ onduleur ne représente pas un composant obligatoirement présent dans cette configuration des installations ( c’est-à-dire des installations isolées ou stand alone ) ; il est aussi possible de alimenter la charge de manière directe en courant continu à basse tension .

efficienza e costo generazioni FV PV

QUELS SONT LES CRITÈRES POUR DIMENSIONNER UNE INSTALLATION PHOTOVOLTAÏQUE

Il y a les phases décrites pour dimensionner une installation photovoltaïque et les indications pour projeter une installation complète .

CERTIFIER L’ÉLIGIBILITÉ DU SITE

- Qualifier la présence d’ ombres ( la végétation, les hauteurs, les constructions )
- La brume matinale
- Le brouillard
- Le vent
- La neige

Ces informations permettent de déterminer le placement du générateur photovoltaïque, en optimisant l’exposition par rapport au Sur Géographique, l’ inclination majeure sur le plan horizontal, les structures de soutien et leur caractéristiques .

COMMENT QUANTIFIER LES BESOINS JOURNALIERS D’ÉNERGIE

Pour dimensionner une installation photovoltaïque, il faut partir en considérant l’ énergie .
Énergie = Puissance pour le temps d’utilisation

Les consommations des usages insolés ou des usages connectés au réseau électrique qui seront alimentés par une installation photovoltaïque seront catalogués en termes d’énergie nécessaire au niveau journalier .

Exemple :

- Deux lumières de 15 W alimentées 5 heures / jour
- 1 Télé color 60 W alimentée 3 heures / jour
Énergie totale nécessaire quotidiennement = 2 x 15 W x 5 heures / jour + 1 x 60 W x 3 heures / jour = 330 Wh / jour

SÉLECTION DE LA MEILLEURE INCLINAISON DES MODULES

Pour choisir correctement l’ inclinaison des modules, en général on considère que elle est égal à la latitude du lieu où le module se trouve, sauf il y a des exigences architecturales .

COMMENT CALCULER LA PUISSANCE MAXIMALE D’ UN GÉNÉRATEUR PHOTOVOLTAÏQUE

L’ énergie produite par un module photovoltaïque est proportionnelle de façon linaire au rayonnement solaire qui affecte la superficie des modules solaires ; on peut faire le calcul en référence aux informations du rayonnement solaire du site .

Une méthode de calcul souvent utilisée prévoit de détecter les HEURES ÉQUIVALENTES du site avec des tableaux appropriés . Ces heures sont considérées avec l’inclinaison optimale des modules photovoltaïques .

On peut définir l’ « HEURE ÉQUIVALENTE », la période du temps dans lequel le rayonnement solaire a une valeur équivalente à 1000 W / m 2 . Dans une localité de l’Italie du centre, si on fournisse une indication générale et on prend une inclinaison du module égal a 45°, la valeur moyenne relative aux 12 mois de cet indicateur peut être égal à 3 .

Cette méthode est utilisée pour le calcul du dimensionnement d’ une installation photovoltaïque, pour identifier la quantité d’ énergie produite par un module photovoltaïque chaque jour .
Sur la base de cette méthode et la connaissance du paramètre « Heure Équivalente mensuelle du site », il est possible de déterminer la puissance maximale de notre générateur photovoltaïque :

Puissance maximale du générateur photovoltaïque kWp = Denande journalière d’énergie Heures Équivalentes .

IDENTIFICATION ET ÉVALUATION DES PERTES DE L’INSTALLATION

Il est importante de considérer les pertes ou les chutes de tension introduites par les différents composants que constituent l’ installation photovoltaïque ( L’ onduleur, les régulateurs de charge, les batteries, les câbles de connexion, etc. )
En supposant que les pertes totales de l’ installation photovoltaïque sont environ 30 %, il faut augmenter du même pourcentage le kWp ( puissance maximale ) du générateur photovoltaïque .

LE CALCUL DE LA PUISSANCE D’UN ONDULEUR

La puissance d’ un onduleur est calculée différemment selon l’installation connectée au réseau ou en île ( stand alone ).
Dans le cas d’une installation connectée au réseau, le choix de l’onduleur est basée sur les caractéristiques du domaine photovoltaïque : une fois que la puissance du générateur photovoltaïque a été fixé et donc le nombre des modules photovoltaïques, la typologie d’ onduleur à utiliser devient identifiable .
Pour une installation en île, on évaluera la puissance totale maximale connectée à l’ onduleur . On prenne comme exemple le cas déjà utilisé pour évaluer les besoins journaliers d’ énergie :

Puissance totale = 2 x 15 W + 1 x 60 W = 90 W

En substance on doit utiliser un onduleur de puissance nominale supérieure à 90 W .

Pour choisir l’ onduleur dans des installation en île stand alone, en fonction de la forme de vague qui est produite, on peut utilisé différentes typologies d’onduleurs :
- Onduleurs à onde sinusoïdale pure : ils peuvent produire une forme de vague identique dans la pratique à celle là du réseau électrique et ils permettent d’alimenter toutes les typologies de charge
- Onduleur à vague trapézoïdale et onduleur à vague carrée : ils pourraient alimenter d’ une manière incorrecte, pour exemple, les charges électroniques .

DIMENSIONNER LE SYSTÈME DE STOCKAGE POUR LES INSTALLATIONS STAND ALONE EN ÎLE

Dans le cas où se produisaient des niveaux bas d’ insolation, l’installation photovoltaïque aurait des productions inférieures à cela qu’on peut avoir dans des jours avec une insolation optimale, donc s’ il y a cette condition on peut dimensionner le stockage tel que une certaine alimentation de charge est garantie, pour un certain temps ( nombre maximal de jours consécutifs ), dans lequel il y a une absence d’insolation .

LES COÛTS D’ UNE INSTALLATION PHOTOVOLTAÏQUE

L’ investissement dans le domaine des installations photovoltaïques prévoit comme particularité qu’ il y a une forte utilisation du capital dans la phase initiale et des dépenses limitées de manutention des parques .

Analyser tous les aspects économiques et financiers relatifs à une installation photovoltaïque est assez complexe, toutefois il y a certains éléments à considérer et qu’ on résume ci – après :

- Chaque installation photovoltaïque doit être analysée dans son cadre de référence ( législation, conditions locaux, niveau de rayonnement solaire, zones à disposition, etc.).
- Pour faire une comparaison correcte, il est fondamentale de faire référence à la valeur de l’ énergie qui est produite et de ne pas se concentre sur les coûts de l’ énergie ; ceci parce que du point de vue qualitatif l’énergie produite par la source solaire photovoltaïque n’ est pas la même par rapport aux sources traditionnelles d’ énergie, sois sur le plan de l’ impact sur l’environnement , que d’ intermittence de l’ énergie produite, etc.
- Le temps de vie d’un générateur photovoltaïque est maintenant environ aux 25 ans, même si quelques producteurs donnent des garanties qui ont des durées supérieures à cette période .
- Connexions difficiles au réseau électrique, il suffit de penser à des situations particulières comme les refuges alpins ou les maisons isolées dans des zones peu urbanisées, etc.

On peut citer des cas dont l’ investissement initial est amorti ( voir amortissement ), pour le coût d’ électrification d’ un usage supérieur au coût pour mettre en place l’ installation solaire photovoltaïque .
Le cas plus fréquent prévoit que pour une installation photovoltaïque on a un coût par kWh produit bien supérieur au coût par kWh si acquis du réseau ; par suite il vient mieux qu’on mit en place une installation photovoltaïque en fonction des formes d’incitation présentes ( compte – énergie ).
Si on intervient à travers des contributions financières avec des pourcentages élevées, un coût par kWh produit par une installation photovoltaïque devient comparable au kWh qu’on acquit dans le réseau .

fotovoltaico vari strati cella fotovoltaica PV

EXEMPLE HISTORIQUE POUR COMPRENDRE L’ APPROCHE DIFFÉRENT ENTRE ITALIE ET PAYS ÉTRANGERS :

En 2001 en Italie un projet au niveau national appelé « Tetti Fotovoltaici » ( Toits Photovoltaïques ) a été lancé ; il était caractérisé par différents points critiques inhérents au développement du secteur solaire photovoltaïque, parmi lesquels :

- Campagnes publicitaires et informations peu claires et quelque foi erronées de la part des instances chargées .
- Nombre de financements limités ( environ 30 / 40 projets finançables ) si comparés au nombre total de questions reçues dans chaque région .
- Besoin d’ anticiper l’ argent de la part du client pour acquérir l’ installation photovoltaïque .
- Présence d’ un plafond relatif au coût pour l’installation que a favorisé la prolifération d’installation de faible qualité .
- Absence d’indications concernant la qualité des modules utilisés en termes de prestations, efficacité etc.
- Absence de remboursements des kWh produits par l’ installation photovoltaïque, seulement une péréquation entre la production d’ énergie électrique et la consommation .
- Pas de garanties en ce qui concerne l’ effective homologation finale de l’ installation photovoltaïque .

Au contraire, voici un projet élémentaire lancé en 2000 . Cependant il est efficace pour la promotion du secteur de l’ énergie solaire photovoltaïque en Allemagne :

- Aucune contribution à fonds perdu
- Financements à taux réduit de la durée de 10 ans
- Facilités liées à l’ énergie électrique qu’était produite par l’installation photovoltaïque

Ce programme – ci a permis de réaliser des installations photovoltaïques comme investissement, réaliser des installations à haute rendement et qualité, obtenir la plus grande production possible, les utilisateurs stimulés à faire des actions de manutention ponctuelles et efficaces .

IMPACT SUR L’ ENVIRONNEMENT

L’ impact sue l’environnement dans l’ énergie solaire renouvelable est bas ou caduc, pour l’absence de la libération de polluants dans l’ environnement ( air, eau, voir formes de pollution ), on assiste à la réduction des gaz accusés d’être responsables de l’ effet de serre très redouté et du phénomène des pluies acides .
La conversion photovoltaïque de l’ énergie solaire en énergie électrique représente la ressource renouvelable plus respectueuse de l’ environnement .

Les installations solaires photovoltaïques ne polluent pas, n’ émettent pas des vibrations et ils secondent la géomorphologie des sites où elles sont réalisée puisque elles sont modulaires . Enfin elles peuvent produire énergie électrique près les charges électriques . Ainsi on réussit à éviter les pertes de transmission .

L’ impact sur l’environnement en tous cas n’ est pas nul : ils restent quelques problèmes et limitées typologies d’ impact sur l’environnement qui affectent l’ approbation et l’acceptation des installations et elles se réduisent aux suivantes typologies :

- Processus de production des composants et pollution résultant
- Utilisation et saturation des espaces dans le territoire qu’ on ne peut pas utiliser pour des autres utilisations
- Quelques fois un impact visuel significatif ( pollution visuelle)
- Impact sur la faune et la flore, ainsi que le climat local.

Pour ce qui concerne la pollution dans la phase de production des composants, la sélection des matières premières peut diminuer le phénomène . Autrement, les émissions, fruit du processus de production, sont fonction de la technologie plus ou moins avancée utilisée dans la phase de production . Les installations photovoltaïques et les systèmes photovoltaïques plus utilisés sont basés sur le silicone ( élément chimique très répandu dans la croûte terrestre ) sous forme monocristalline, polycristalline et amorphe . Le processus de production ne provoque pas un abus de substances nocives ou polluantes et il est bien de citer que, dans le marché photovoltaïque, une partie du silicone trouve son origine dans la réutilisation des déchets dans l’ industrie électronique .

fotovoltaico solare PV
On doit signaler que quelques typologies de cellules photovoltaïques peuvent présenter des risques potentiels en cas d’ incendie, parce que des gaz toxiques peuvent se former après combustion ; clairement les panneaux photovoltaïques, à la fin de leur cycle de vie, doivent être bien éliminés ( déchets photovoltaïques ) à travers des systèmes du recyclage de panneaux photovoltaïques . L’ installation des parcs photovoltaïques et donc le besoin d’espaces et terrain dépend beaucoup de comment le photovoltaïque est utilisé : mode décentralisé ou centralisé dans des grandes installations .

Dans le premier cas, mode décentralisé, la portion de territoire utilisée est réduite parce que l’ installation photovoltaïque est installée dans des superficies déjà enlevées à l’ environnement naturel, on peut penser aux toits, aux façades des bâtiments ou les terrasses des immeubles existants, parkings et leur couvertures, aires de repos à proximité de talus, points dangereux et côtés des autoroutes, etc . Le potentiel d’ expansion du photovoltaïque décentralisé et des systèmes photovoltaïques est important, et le grade de pénétration et de développement est lié à une réduction substantielle des coûts .

Si on analyse le deuxième cas, c’ est – à – dire les installations de production photovoltaïque centralisé à savoir les multi mégawatt, où les besoins énergétiques, l’ efficacité de conversion des modules, le rayonnement du site, sont optimisés . Ils exigent des extensions du territoire importantes pour apporter dans l’ ensemble une contribution appréciable .
Des motivations esthétiques ont été responsables de l’ échec de quelques projets et systèmes photovoltaïques, où un fort impact visuel dépendant surtout des dimensions du parc touchait beaucoup le territoire . L’ impact est très réduit dans l’utilisation décentralisée, on peut penser aux façades des immeubles .

Les installations de moyennes et grandes dimensions auront un impact visuel plus important que s’ amplifie dans le cas de paysages de valeur .
Autre problème qui on peut constater concerne les surfaces réfléchissantes et le problème lié aux surfaces énormes peu loin des centres habités, des routes etc . Un problème lié aussi aux actions nécessaires pour atténuer les effets en modifiant l’ inclination ou bâtir des écrans de protection appropriés à travers des arbres ou des arbustes, sans encourir aucune éventualité de créer des zones d’ombre sur le champ photovoltaïque ( voir aussi systèmes pour le contrôle de l’ énergie incidente sur des façades transparentes – recherche ENEA ).

FV a concentrazione 1500 X PV

Dans l’ utilisation décentralisé des systèmes solaires photovoltaïques, l’ impact sur la flore et la faune en ce qui concerne le sol soustrait limité en l’absence de bruit et vibrations, est négligeable .
Pour ce qui concerne soustraire le rayonnement solaire pour partie des panneaux solaires à l’ environnement ( aspect qui pourrait impliquer des légères modifications locales sur le microclimat ), il faut rappeler que seulement environ 10 % de l’énergie solaire que affecte pour unité de temps les superficies du champ photovoltaïque, sera convertie et transférée dans un autre lieu comme énergie électrique . En revanche la partie restante est réfléchie ou passera au travers des modules .

Dans la multitude des contextes territoriales, institutionnels et sociaux et des expériences passées, il ressort que aussi une technologie soft vers l’ environnement comme la technologie solaire photovoltaïque, n‘ est pas exempt d’ un impact sur l’ environnement qui peut générer des difficultés dans l’ acceptation pour partie des populations des projets écologiquement durables et utiles d’ un point de vue énergétique .

Les dimensions de l’ installation solaire et l’ impact dans l’ installation solaire photovoltaïque sont très inférieurs aux technologies énergétiques les plus anciennes ( énergie charbonnière, énergie nucléaire, etc. ), mais ils suffisent pour provoquer positions et oppositions difficiles à surmonter . Par conséquent, l’ individuation du terrain approprié, la conception de l’ installation et la réalisation des procédures d’ autorisation donnera de meilleurs résultats si on fait les évaluations appropriées et les considérations à propos de l’ impact sur l’ environnement de façon préventive avec précision et en impliquant les parties sociaux .

WORKSHOP :
PROJET ET DIMENSIONNEMENT DE L’INSTALLATION PHOTOVOLTAÏQUE

COMMERCE EXTÉRIEUR, TRADE & EXPORT FINANCE, GESTION DU RISQUE DE CRÉDIT

credito trade export finance

CONSULTATION & FORMATION SPÉCIALISÉE “TECHNIQUES AVANCÉES DE COMMERCE EXTÉRIEUR” , TRADE & EXPORT FINANCE, GESTION DU RISQUE DE CRÉDIT

POUR LA CONSULTATION:

Pour recherche de partenaires financiers, recherche et négociation des instruments bancaires pour export / trade finance (crédit documentaire, lettre de crédit stand by, garanties bancaires internationales, forfaitage, etc.), gestion des crédits export CLIQUEZ ICI.

POUR LES COURS: PRÉ-INSCRIPTION / MANIFESTATION D’INTÉRÊT:

À travers le format de contact ci-dessous indiquer :
- Le/les cours d’intérêt à travers le numéro d’identification de 1 à 14.
- La ville ou les villes plus proches à votre résidence ou où vous êtes disponibles à vous rendre pour participer au cours qui vous intéresse.
- Spécifiez si vous êtes disponibles aussi à la prestation du cours à travers la modalité à distance (transmission numérique).
- Vos références complètes pour nous permettre de vous contacter.
- Éventuelles demandes supplémentaires.

ORGANISATION DES COURS:

À travers les manifestations d’intérêt aux cours, sur la base du nombre d’adhésions des salles de classe seront organisées soit à distance, soit sur places davantage prochaines à la résidence des participants, en utilisant aussi des dates de cours déjà programmés en collaboration avec autres organismes de formation où le professeur travaille. Le coût de participation est en fonction des paramètres susmentionnés et il sera communiqué à la suite de pré-inscription. Le secrétariat didactique de IBS vous remercie pour la collaboration.

CONTACTEZ-NOUS POUR LES COURS, OU POUR UNE CONSULTATION:

contact IBS by mail

INDEX ET CONTENUS DE LA PAGE:

- SECTION A: liste des cours de formation Commerce Extérieur, Trade & Export Finance, Gestion du Risque de Crédit
- SECTION B: informations de détail sur chaque cours
- SECTION C: parcours de consultation et consultation avancée
- SECTION D: informations supplémentaires sur méthodologie, compétences, certifications
- SECTION E: information sur intervenant et conseiller
- SECTION F: publications et instruments sur trade, export finance, gestion du crédit(disponibles sur demande)

credito corsi trade export finance

SECTION A: Offre de formation spécialisée “Techniques de Commerce Extérieur”, Trade & Export Finance et Gestion du Risque de Crédit

LISTE DES COURS OFFRE DIDACTIQUE ET FORMULAIRES PROPOSÉS: (les détails pour chaque cours suivent)

• Formulaire n. 1 – Incoterms® 2010 : les profils d’application des termes normalisés dans les ventes internationales, les questions, les implications opérationnelles, pour optimiser l’utilisation et réduire les risques.

• Formulaire n. 2 – Paiements internationaux : paiements qui peuvent être activés dans des opérations commerciales avec l’étranger et les relatives particularités et insuffisances.

• Formulaire n. 3 – L’encaissement documentaire et le mode d’emploi : transfert des compétences opérationnelles sur les encaissements documentaires, caractéristiques, problèmes, législations, fonctionnement.

• Formulaire n. 4 – Paiements internationaux & gestion du risque de crédit : gestion pondérée du risque d’insolvabilité dans le cadre des ventes internationales, dans le court, moyen et long terme, instruments entre autres les instruments financiers.

• Formulaire n. 5 – Crédits Documentaires : caractéristiques et aspects particuliers, législation UCP 600 ICC et 745 ICC pratique bancaire internationale uniforme.

• Formulaire n. 6 – Nouveau encodage de la pratique bancaire internationale uniforme & gestion opérationnelle de la lettre de crédit : nouveauté après la publication no. 745 ICC. Parcours de formation hyper-spécialisé sur les crédits documentaires, gestion opérationnelle, nouveauté pratique bancaire internationale uniforme, impact de la production des documents à l’appui d’un crédit.

• Formulaire n. 7 – Séminaire – Gestion opérationnelle de la lettre de crédit en fonction du nouveau encodage de la pratique bancaire internationale uniforme : parcours de formation hyper-spécialisé, gestion opérationnelle de deux lettres de crédit, de l’accord contractuel à l’encaissement, analyse du crédit et production des documents à partir de la facture et liste de colisage.

• Formulaire n. 8 – Crédits documentaires et documents de transports : dans la préparation des documents de transport, analyse des discordances dans le cadre de l’examen des documents à l’appui d’une lettre de crédit. Parcours de formation spécialisé pour comprendre les problèmes et produire des documents conformes.

• Formulaire n. 9 – Avis de refus dans les crédits documentaires et dans le cadre des garanties bancaires internationales : comprendre comment structurer correctement un avis de refus lors d’une présentation non conforme, dans le cas de crédits documentaires et garanties bancaires de caractère internationale. Conduites à tenir à l’égard de banques et bénéficiaire après l’examen des documents. Travaux pratiques et cas pratiques de opérations commerciales réelles.

• Formulaire n. 10 – La LC Import et tâche à la banque pour émission de la lettre de crédit : dans l’émission d’un crédit documentaire, comment charger la banque dans l’émission des LC (lettres de crédit), optimiser le processus, en permettant à l’importateur national de réduire les risques dans l’achat de l’étranger. Déroulements et problèmes dans la désignation et demande des documents et de l’assurance de transport.

• Formulaire n. 11 – Garanties bancaires internationales : caractéristiques des « garanties » en usage dans le cadre du commerce international, spécificités, insuffisances. Analyse des garanties bancaires émises pour le compte du vendeur et du acheteur. Cas réels, travaux pratiques sur l’exécution de la garantie de paiement.

• Formulaire n. 12 – OBP – Obligation Bancaire de Paiement : nouveau instrument de réglementation pour les entreprises qui travaillent avec l’étranger. Fonctionnement et positionnement opérationnel de l’OBP, analyse des articles principales de la URBPO ICC.

• Formulaire n. 13 – Financement à l’exportation : Instruments financiers pour le marché global : examiner les instruments financiers et d’assurance au service des opérateurs pour financier et monnayer son crédit à l’exportation. Processus et fonctionnement du forfaitage, instrument d’assurance Sace Spa et intervention de Simest Spa.

• Formulaire n. 14 – Assurance du crédit à l’exportation : analyse pondérée des solutions d’assurance pour diriger le risque de crédit dans le champ des transaction commerciales internationales, dans le court, moyen et long terme, en vérifiant le cadre réglementaire de référence, et les processus opérationnels des produits Sace Spa, Sace Bt en soulignant les fonctionnement des polices relatives.

SECTION B: DESCRIPTION DÉTAILLÉE DES COURS DE FORMATION SUR TRADE & EXPORT FINANCE , TECHNIQUE DE COMMERCE EXTÉRIEUR, GESTION DU RISQUE DE CRÉDIT

On croit opportun signaler que les formulaires peuvent subir des modifications, ils peuvent être intégrés et rendus appropriés aux exigences et besoins des commettant à l’égard de la durée, du contenu, des niveaux de détail.

Formulaire n. 1: INCOTERMS® 2010 ET CONSÉCUTIFS PROFILS D’APPLICATION

Profil Professionnel des Destinataires : Attaché au bureau étranger, directeur des exportations, transporteur, employé de banque, opérateur commerce international.
Niveau du Cours : intermédiaire
Durée du Cours : 4 heures
Objectif du Cours : Malgré la large utilisation des Incoterms® 2010, la nécessité pour les attachés et les opérateurs commerciales internationaux de saisir mieux les problématiques et la dimension des conséquences opérationnelles elle reste vive. Donc, l’objectif du formulaire est de transférer des connaissances et des capacités techniques proportionnées pour en assimiler la ratio et en pouvoir optimiser l’utilisation afin de minimiser les risques dans le contexte d’un achat international.
Contenus :
• Définition d’Incoterms® ou termes normalisés et contexte opérationnel d’application
• Historique et évolution des Incoterms® du 1936 au 2010
• Les Incoterms® et le processus de conteneurisation des marchandises
• Principes Généraux des Incoterms®
• Incoterms® et Crédits Documentaires (Lettres de crédit – LC)
• Les termes maritimes et les termes normalisés multimodales
• Les sections et les partitions de la réglementation officielle
• De l’EXW (Ex-works) au DDP (Delivered Duty Paid): analyse précise de chaque terme normalisé ;
• Approfondissements et commentaire Wallchart Incoterms® 2010
• Examen de cas pratiques
• Une séance de questions-réponses.

Formulaire n. 2: Les paiements internationaux

Objectifs Formatifs: Le présent formulaire a pour objectif d’exposer et d’éclaircir les formes de paiement qui se peuvent rendre opérationnelles dans une transaction commerciale avec un pays étranger en caractérisant les particularités (règlement, atténuation des risques, ou financement).
Contenus du formulaire :
• Les conditions de paiement dans le contexte d’un contrat de vente internationale
• Le paiement dans la modalité Open Account
• Contexte de Open account assisté par une garantie sur demande ou une lettre de crédit de soutien
o Différenciation entre garantie sur demande et lettre de crédit de soutien
o Étude de cas pratique
• Condition de paiement anticipé assisté par une garantie de restitution d’acompte
o Examen d’une garantie de restitution d’acompte
• Illustration du concept d’encaissement documentaire
o Documents contre Paiement : D/P
o Documents contre Acceptation : D/A
o Encaissement documentaire et les facilités de financement
o Analyse et discussion de cas réels.
• C’est quoi le « crédit documentaire »
o Le crédit documentaire : définitions, caractéristiques et particularités, structure, détails sur le fonctionnement, sujets, profil opérationnel, normes de référence
o Les types différents de crédits documentaires : par paiement a vue, par paiement différé, par acceptation, par négociation et les relatives prestations des banques
o Procédure de « confirmation d’un crédit documentaire »
• L’Obligation Bancaire de Paiement (OBP) : définition correcte, sujets impliqués, structure de l’OBP et fonctionnement
• Le chèque, la lettre de change
• Encaissements automatisés : virement électronique des fonds sur le compte du vendeur
• Travaux pratiques
• Séance de questions-réponses.

Formulaire n. 3 : Encaissement documentaire et instructions d’utilisation

Destinataires et Profils professionnels à qui le cours est adressé : Opérateurs bureaux étrangers, directeurs d’exportation, attachés au commerce international, conseillers d’entreprise.
Niveau : pour les thématiques traités le niveau est avancé
Durée du cours : 1 journée;
Objectifs didactiques : Le formulaire en question veut se placer à proximité de l’objectif ambitieux de réussir à transférer de l’expertise et des compétences opérationnelles spécialisées sur les encaissements documentaires, en exposant les caractéristiques et en représentant les aspects plus particuliers.
En manière spécifique, on analysera les problématiques et les complexités liées au non-retrait des documents, ainsi que les déroulements caractérisant la mobilisation du crédit sous-jacent, dans la vente D/A ( Documents contre Acceptation ). Une place importante sera dédiée, en outre, à l’étude de la législation URC 522 ICC (Uniform Rules For Collection). On examinera, pour conclure, quelques cas pratiques pour mieux familiariser avec le fonctionnement de l’instrument.
Contenus du Cours :
• Les documents de transport utilisés dans le commerce international : COTIF (Convention relative aux transports internationaux ferroviaires), LTA (Lettre de Transport Aérien), CMR (Contrat de transport international des Marchandises par Route), MTD (document de transport multimodal), Connaissement (B/L)
• Les principales formes de règlement dans le commerce international
• L’encaissement documentaire : définition, acteurs concernés, législation et modalités opérationnelles
• « Collection Cycle »: Les phases de l’encaissement documentaire
• D/P ( Documents contre Paiement ) versus D/A ( Documents contre Acceptation )
• Quelles sont les différences entre encaissement “sans réserve”, “documentaire” et “direct”?
• Quand est-il approprié d’appliquer l’encaissement documentaire : quels sont les avantages et les désavantages de l’instrument ;
• Quels sont les rôles et les responsabilités au bout des banques impliquées dans le processus
• Quand l’encaissement est refusé : quelles actions, examen des avis et procédures
• D/A ( Documents contre Acceptation): comment mobiliser, donc convertir en argent le crédit sous-jacent
• Comment préparer et organiser la lettre de change
• Gérer la gestion des intérêts, des commissions bancaires et des frais
• Analyse de l’encaissement documentaire : “ création des documents”, “paiement en devise locale et étrangère”, “protestation ” , “ paiements partiels” et “ cas de besoin ”
• Comment expliciter soigneusement et correctement les “instructions sur l’encaissement” à la banque
• Analyse de cas pratiques
• Focus: URC 522 ICC (Uniform Rules For Collection): analyse des articles principaux
• Test d’évaluation
• Étude de cas de pris de décision
• Séance de questions-réponses.

Formulaire n. 4 : Les paiements internationales et l’efficace gestion du risque de crédit

Destinataires à qui le cours est adressé : Attachés bureaux étrangers d’entreprises d’export, managers et conseillers d’entreprise.
Niveau : niveau intermédiaire
Durée du cours : de 1 à 2 journées
Objectifs Formatifs : L’objectif de ce formulaire est d’identifier, en explicitant les caractéristiques, les instrument pour une gestion fructueuse et consciente du risque d’insolvabilité dans le cadre du commerce et des ventes internationales, dans le court, moyen et long terme. En particulier on discutera les instruments avec focus dans le court terme, en dégageant notamment les instruments financiers.
CONTENUS DIDACTIQUES :
La Gestion du Risque de Crédit dans l’Export
• Différer à travers un délai de paiement, comme instrument et moyen pour la création de valeur pour le client;
• Comment gérer la gestion du risque de crédit : avec quels instruments?
• La distinction entre instruments financiers et instruments d’assurance
• Instruments appropriés dans le court terme et instruments dans le moyen et long terme
• Tenir sous contrôle les variables critiques : pays, somme, type de marchandise, puissance d’achat.
Les instruments financiers opérants dans le court terme et ceux dans le moyen / long terme
• Le crédit documentaire: définition de crédit documentaire, caractéristiques et particularités, structure d’une lettre de crédit, fonctionnement, acteurs concernés, normes de référence
• Les différent types des crédits documentaires : par paiement a vue, par paiement différé, par acceptation, par négociation et les relatives prestations des banques
• La phase de la confirmation d’un crédit documentaire
• Comment distinguer le rôle, les obligations et les devoirs des banques
• Comment profiter correctement d’un crédit documentaire : comment générer des documents convenables, uniformes et en ligne avec les UCP 600 ICC (Uniform Customs and Practice, Normes et Utilisations uniformes relatives aux crédits documentaires, contenues dans la Publication numéro 600 de la Chambre de Commerce Internationale de Paris) et la nouvelle pratique bancaire internationale uniforme
• Les garanties bancaires internationales: garantie de paiement et lettre de credit stand-by
• Aperçus sur le forfaitage et sur le lignes open.
Les instruments d’assurance
• Détails sur le contexte réglementaire : soit international, que communautaire et national
• Le consensus: définition
• Directive UE 98/29 ( du Conseil, 7 mai 1998, concernant l’harmonisation des mesures en matière d’assurance des crédits à l’exportation, pour opérations garanties à moyen et long terme) et Communication UE sur le Court Terme
• Le décret-loi 143/1998 contenant des mesures en matière de commerce avec l’étranger et la délibération CIPE (Comité Interministériel pour la programmation économique de l’État italien) n. 62/2007 opérations et risques assurables par SACE S.p.a.
• Le crédit fournisseur : structure, fonctionnement. Quels sont les risques assurés
• Les polices Basic Online et Plus One
• Caractéristiques, fonctionnement de la mutation (changement de titre de la propriété d’un bien immeuble) de la police Sace Spa
• Assurance des crédits à l’exportation : principes fondamentaux, cadres et champs de fonctionnement, le prix, la globalité, l’indemnisation prévue par la police, le limite de crédit, la latitude, les clauses de premier risque, la récupération du crédit, et enfin les franchises prévues ;
• Les polices BT 360° et BT Sviluppo Export
• La police Excess of Loss
• Réflexions et conclusions.

Formulaire n. 5 : Les crédits documentaires

Destinataires : Opérateurs bureaux étrangers, directeur des exportations, employé de banque, attachés commerce international, conseillers d’entreprise.
Niveau : niveau cours avancé
Durée du cours : de 1 à 3 journées en fonction des objectifs formatifs.
Objectifs : Ce formulaire tend vers l’ambitieux objectif de conférer des compétences opérationnelles et spécialisées sur les crédits documentaires (aussi indiqués informellement comme lettre de crédit), en circonscrivant avec précision les caractéristiques et remarquant les aspects plus particuliers et les complexités. Une place importante sera attribué à l’analyse de la norme UCP 600 ICC et à l’estimation attentive de la nouvelle publication 745 ICC relative à la pratique bancaire internationale uniforme. Enfin, plusieurs cas pratiques seront analysés pour bien comprendre le fonctionnement et les profils d’application de l’instrument.
Contenus du course :
• Gestion du risque de crédit à l’exportation: comment gouverner et gérer le risque lié au crédit dans les opérations commerciales avec l’étranger
• Les différences dans la forme et la substance entre les instruments financiers et les instruments d’assurance
• Le crédit documentaire (aussi indiqué comme LC lettre de crédit) : définition, caractéristiques et particularités, structure d’un crédit documentaire, fonctionnement, sujets concernés, législation de référence
• Typologies des crédits documentaires : par paiement a vue, par paiement différé, par acceptation, par négociation et les relatives prestations des banques
• Comment éliminer le risque banque et le risque pays : l’opération de « confirmation d’un crédit documentaire » , « confirmation tacite » et enfin « le ducroire »
• Comment déterminer le rôle des banques?
• Qu’est-ce que signifie « négociation » ?
• Ce qu’on entend pour « banque désignée » : et à quelle prestation ?
• Qu’est-ce qu’une draft ?
• Quel sens on attribue à : « certifié », « visé », « légalisé » ?
• Dans le cas de « transbordement interdit » on peut assurer qu’il est sûr ?
• Qu’est-ce que signifie « endossement en blanc » ?
• Si l’on perd les documents qu’est-ce qui se passe ?
• Exposition et approfondissement à l’égard de la gestion opérationnelle d’un crédit documentaire / lettre de crédit : comment générer et présenter des documents conformes alignés avec la législation UCP 600 ICC et avec la nouvelle Publication 745 ICC concernant la pratique bancaire internationale uniforme.
• Analyse et discussion de nombreux cas concret réels.
• Séance de questions-réponses.

Formulaire n. 6 : Le nouveau encodage inhérent la pratique bancaire internationale uniforme et les implications dans la gestion opérationnelle de la lettre de crédit : les nouveautés contenues dans la publication n. 745 ICC

Destinateurs et profils professionnels : Opérateurs bureaux étrangers, directeur des exportations, profils bancaires, attachés au commerce international, conseillers d’entreprise.
Niveau du cours : avancé
Durée du cours : de 1 à 3 journées
Objectifs didactiques : Le formulaire en question entend se positionner comme un parcours de formation de nature hyper-spécialisé sur le thème des crédits documentaires et sur leur gestion opérationnelle appropriée. Spécifiquement, on examinera les fondamentales nouveautés introduites dans la pratique bancaire internationale uniforme en estimant l’influence et les répercussions dans la production des documents qui accompagnent un crédit documentaire.
Contenus du formulaire :
• Le crédit documentaire : définition et explication de l’instrument, à travers le caractéristique distinctives, la structure et son fonctionnement, acteurs concernés, typologies de crédit documentaire, législation de référence.
• Illustrer et définir ce qu’on entend pour « pratique bancaire internationale uniforme » : de quoi on parle en manière précise ?
• Les nouveautés comprises dans la publication ISBP 745 ICC :
Examens et remarques préliminaires, principes générales de la publication :
• But de la Publication ISBP 745 ICC
• Explication des « Certifications » et « Déclarations »
• Illustration des « Copies des documents de transport »
• Éclaircissement sur les documents auxquels on ne doit pas appliquer les artt. 19-25 UCP 600 ICC
• Clarification sur les définitions de : « documents d’expédition », « documents de tiers part acceptables », « third party documents acceptable » , « stale documents acceptable », « pays exportateur », « third party documents not acceptable », « entreprise d’expédition » et « documents acceptable as presented »
• Pourquoi la langue de production des documents est importante
• La modalité pour “signer un document“
• Distinguer “Originales et Copies“
• Ce que ce sont les “marques d’expédition”
• Examiner “les conditions non-documentaire“
Comment préparer les documents dans le plein respect des nouvelles indications de la ISBP 745 ICC:
• Comment préparer la “draft”
• Comment préparer la facture
• Document de transport multimodal versus Connaissement
• Ce que l’on entend pour “On board notations“
• Connaissement versus Connaissement non négociable
• Comment préparer la Lettre de transport aérien et le Contrat de transport international de marchandise par route
• Comment préparer le certificat d’assurance
• Comment procéder à la préparation du certificat d’origine
• Comment organiser la liste de colisage et la liste de poids
• Comment préparer les certificats du bénéficiaire
• Comment finaliser et préparer les certificats d’analyse, de qualité et quantité, les certificats de contrôle, sanitaire et phytosanitaire, etc.
Analyse et étude de cas pratiques réels avec des documents à l’appui
Séance de questions-réponses.

Formulaire n. 7 : Séminaire : Comment gérer opérationnellement la lettre de crédit après le nouveau encodage de la pratique bancaire internationale uniforme

Destinataires et Profil professionnel : Opérateurs bureaux étrangers, directeur des exportations, profils bancaires, opérateurs et attachés au commerce international, conseillers d’entreprise.
Niveau : avancé, parcours hyper-spécialisé
Durée du parcours : 2 journées
Objectifs du séminaire : Le séminaire veut être un parcours de formation et un hyper-spécialisé sur la gouvernance et la gestion opérationnelle d’un crédit documentaire (parfois indiqué comme “Lettre de Crédit“), à la lumière des conséquences normatives après la nouvelle publication inhérente la pratique bancaire internationale de la Chambre de Commerce Internationale (CCI) de Paris. Dans le présent formulaire, la gestion opérationnelle de deux (2) lettres de crédit est incluse, à travers un itinéraire formatif qui part de l’accord contractuel jusqu’à l’encaissement. Les participants seront impliqués, en personne, dans l’analyse du crédit documentaire et dans la production des documents, en organisant l’analyse à partir de la facture et de la liste de colisage. Pour optimiser le fonctionnement il faut la disponibilité d’un poste de travail, à raison d’une pour chaque 3-4 participants.
Contenus du séminaire :
1ère Partie – Théorie :
• Gestion du risque de crédit à l’exportation : comment gérer efficacement le risque de crédit dans le cadre des opérations commerciales avec l’étranger
• Les différences entre les instruments d’assurance et les instruments financiers
• Le crédit documentaire / lettre de crédit : définition, caractéristiques et particularités, structure d’un crédit documentaire, fonctionnement, acteurs concernés, profils opérationnels et législation de référence
• Le différents types de crédits documentaires : par paiement a vue, par paiement différé, par acceptation, par négociation et les relatives prestations des banques
• Comment effacer le risque banque et le risque pays : ce que l’on entend pour “confirmation d’un crédit documentaire“, sens de “confirmation tacite“ et du “ducroire“
• Vérification du rôle de la banque : comment le déterminer ?
• Ce que l’on entend pour “négociation ” dans le cadre d’un crédit documentaire ?
• Ce que l’on entend pour banque désignée : et à quelle prestation ?
• Analyse et discussion sur des cas pratiques.

2ème Partie –Travaux pratiques et Séminaire
Les participants, préalablement divisés en groupes, seront impliqués dans la préparation des documents à l’appui de deux (2) crédits documentaires, caractérisés par un niveau croissant de difficulté. À la fin du séminaire il suivra une session de débat et examen avec analyse et comparaison sur les résultats.

Formulaire n. 8 : Les crédits documentaires et comment préparer les documents de transport

Destinateurs du cours : Opérateurs et attaché bureau étranger, profils bancaires, transporteurs et chargeurs, conseillers d’entreprise.
Niveau du cours : avancé, parcours hautement spécialisé
Durée : 1 journée
Objectifs du cours : Lors de l’examen et de la préparation des documents qui accompagnent un crédit documentaire (parfois indiqué comme “lettre de crédit“), la plupart de divergences et des incohérences, concerne les documents de transport. Par conséquence, le formulaire en question veut être un parcours formatif spécialisé d’expertise élevée, basé sur la préparation correcte des documents de transport qui accompagnent un crédit documentaire, avec l’objectif de remarquer et d’assimiler les problématiques et les relatives discordances, au fin de produire des documents conformes sans des éléments qui compromettent le succès de l’opération.
CONTENUS :
• Le crédit documentaire : une digression entre les éléments fondateurs d’un crédit documentaire, ou parfois indiqué comme lettre de crédit, de la définition, à les caractéristiques et à la structure, pour passer au fonctionnement, aux acteurs concernés, les différentes typologies de crédit et la législation de référence ;
• La préparation irréprochable des documents de transport dans le plein respect des UCP 600 ICC et des indications additionnelles de la ISBP 745 ICC :
o Le “document de transport multimodal“
o Particularités du “connaissement“
o Document “ Sea-Way Bill “
o Le “ Charter Party Bill of Lading “
o Document de transport aérien
o Les documents “ Road, Rail “ ou “ navigation intérieure “
o Enfin les “ Reçu de messagerie” , “ Récépissé postale” ou “ Certificat d’expédition “
• Pour chaque document de transport, les aspects suivants seront analysé : émission du document, identification du transporteur, signature, date d’expédition, description de la marchandise, corrections, chargeur et endossement, partie à notifier, destinataire, les transbordements éventuels, le correct traitement des copies de tous les documents de transport.
• Analyse des artt. 26 et 27 de la UCP 600 ICC : en particulier “ On Deck ”, “ Shipper’s Load and Count ”, “ Clean Transport Document ”,“ Said by Shipper to Contain ” et “ Charges Additional to Freight ” .
• Focus sur: On board notations et les exceptions relatives spécifiques : analyse complète des options possibles.
• Travaux pratiques et analyse de cas réels
• Séance de questions-réponses.

Formulaire n. 9: Avis de refus dans le cadre des crédits documentaires et garanties bancaires internationales

Destinateurs : Opérateurs bureaux étrangers, attachés bancaires et conseillers d’entreprise.
Niveau du cours : avancé, parcours à haute expertise
Durée du cours : 1 journée;
Objectifs Didactiques : Le présent formulaire a comme objectif de comprendre les modalités pour structurer correctement un avis de refus dans le cadre d’une “présentation non conforme“, dans le cadre de crédits documentaires et dans le cadre de garanties bancaires internationales. En manière plus spécifique, on analysera les comportements plus conformes pour les banques et aussi pour les bénéficiaires successivement à l’examen des documents. Pendant le parcours et la formation différents cas réels seront examinés en se référant aux opérations commerciales concrètes et réellement passées. Pour mieux discerner et faire siennes les problématiques et les complexités d’un avis de refus, dans le cadre des crédits documentaires et des garanties bancaires internationales. Des travaux pratiques sont incluses.
Contenus du formulaire :
• Le crédit documentaire (ou lettre de crédit) : à partir de la définition détaillé, on examinera les caractéristiques, la structure, le fonctionnement et les profils opérationnels, les acteurs concernés, les typologies de crédit et enfin cadre réglementaire de référence.
• Le rôle de la banque/banques dans le cadre d’un crédit documentaire
• La “ Présentation conforme“ versus “Présentation non conforme“ : les effets et les comportements
• La “ Présentation conforme“ et les actes successifs ou comportements de la banque
• “Présentation non conforme“ et comportements consécutifs des banques : analyse minutieuse et exhaustive de l’art. 16 UCP 600 ICC
• Comment planifier et articuler correctement un avis de refus
• Dans le cas de l’émission ou mise en circulation d’un avis de refus pas correct : précisions sur la portée de l’art. 16f UCP 600 ICC à l’égard de banques et aussi des bénéficiaires
• Avis de refus : MT799, MT734 ou manuel ?
• MT734 codes: analyse des codes “ HOLD “, “ NOTIFY “, “ RETURN “, “ PREVINST ”
• Avis de refus des règles URDG 758 ICC: focus et analyse de l’ art. 24
• FOCUS SPÉCIALISÉS : Étude complet des cas réels suivant :
o LC (lettre de crédit) Irak à travers Banque confirmante italienne
o LC (lettre de crédit) Jordanie à travers Banque confirmante italienne
o Fortis Bank et Stemcor UK Limited versus Indian Overseas Bank
o LG Serbie à travers banque serbe garante
• Analyse et étude de différents cas concrets et travaux pratiques
• Séance de questions-réponses.

Formulaire n. 10 : La Lettre di crédit LC Import : Comment confier la tâche à la banque pour l’émission d’un crédit documentaire

Destinateurs du parcours : Opérateurs bureaux étrangers, directeur des exportations, attachés au commerce international et enfin conseillers d’entreprise.
Niveau : avancé, à haute expertise
Durée du cours : 1 journée
Objectifs didactiques : L’objectif du présent formulaire est d’optimiser le processus par lequel on charge la banque d’émettre des LC (lettres de crédit), en permettant au importateur national de circonscrire et contenir idéalement jusqu’à neutraliser les risques liés aux processus d’achat de pays étrangers. En substance, on soumettra à une évaluation détaillé les déroulements relatifs aux problématiques liés à la désignation et à la demande des documents de transport ainsi que d’assurance.
Contenus du formulaire :
• Le crédit documentaire : définitions, caractéristiques particulières, structure du crédit, acteurs et responsabilités, fonctionnement dans la pratique, règlements de référence
• Classification de différentes typologies du crédit documentaire : par paiement a vue, par paiement différé, par acceptation, par négociation et les relatives prestations des banques
• Comment se protéger et sauvegarder sa position du potentiel risque de recevoir de la marchandise “non conforme“
• Considérer les “ limites à l’autonomie d’un crédit documentaire“
• Utiliser le crédit auprès la banque étrangère : quels effets provoque sur le demandeur ?
• Si l’on exclut l’application de l’Art. 12 b UCP 600 ICC ?
• Comment gérer efficacement le risque pour le voyage des documents
• Prêter attention à la “ langue des documents“ : on examinera pourquoi
• Le document de transport : avant tout qui le doit émettre ? Et deuxièmement qui le doit signer et comment ?
• Le résultat suivant: “Document de transport délivré par un transitaire n’est pas acceptable ”: quels effets et conséquences détermine sur le crédit ?
• Au sujet des Incoterms®, pourquoi éviter l’utilisation du terme CAF ( Coût, Assurance & Fret )
• Comment articuler et préparer la demande du certificat d’assurance
• Historique : analyse des cas pratiques
• Travaux pratiques : au cours des travaux pratiques le participant s’occupera de charger la banque afin que elle s’occupe à l’émission d’un crédit documentaire
• Séance de questions-réponses.

Formulaire n. 11 : Les garanties bancaires internationales

Destinateurs du cours : Opérateurs bureaux étrangers, directeur des exportations, profils bancaires, attachés aux commerce international, conseillers d’entreprise.
Niveau du cours : avancé
Durée : 1 journée
Objectifs didactiques : Le présent formulaire a pour objectif d’identifier et transférer les caractéristiques fondatrices des “ garanties ” utilisées dans le cadre du commerce international, afin d’approfondir et d’assimiler les particularités et les problématiques qui caractérisent les garanties bancaires internationales. Pendant son intervention, l’intervenant analysera les garanties bancaires émises au nom du vendeur, et aussi les garanties bancaires émises au nom de l’acheteur. Le formulaire prévoit, en plus, l’étude de nombreux cas concrets de garanties bancaires et une section dédiée aux travaux pratiques sur le thème d’une garantie de paiement.
Contenus du cours :
• Les garanties bancaires internationales : description des caractéristiques et des particularités, fonctionnement, acteurs, législation de référence et les fonctions.
• Du cautionnement à la garantie bancaire autonome
• Distinction entre “Garantie bancaire directe“ et “ Contre-Garantie“ : quelles sont les différences ?
• Description des différentes typologies de “garanties” :
Garantie de paiement et SBLC ( Lettre de crédit stand-by)
Garantie de restitution d’acompte
Garantie de soumission (Caution de soumission)
Retenue de garantie (type de cautionnement bancaire)
Garantie de bonne exécution
Et enfin les Warranty Guarantee
• Les normes URDG 758 ICC : analyse critique des articles principales, inégalités par rapport aux ISP 98 ICC
• Normes URDG 758 ICC / ISP98 / UCP 600 : analyse des différences
• Comment articuler correctement le texte d’une garantie
• Historique : analyse de nombreux cas concrets de Lettre de crédit stand-by ( SBLC ) de garanties bancaires internationales.
• Travaux pratiques : pendant les travaux pratiques le participant pourra se mesurer sur le thème de comment intimer à payer une garantie de paiement – “ Le cas Cyprus“.

Formulaire n. 12 : OBP – Obligation Bancaire de Paiement : le nouveau instrument de réglementation pour tous les entreprises qui travaillent avec l’étranger

Destinateurs du cours : Opérateurs bureau étranger, directeur d’exportations, profils bancaires et attachés au commerce international.
Niveau du cours : avancé, parcours spécialisé
Durée du cours : 1 journée
Objectifs didactiques : Décrire et éclaircir le fonctionnement opérationnel et le positionnement de la OBP (Obligation Bancaire de Paiement), à travers l’examen des articles fondamentaux de la norme URBPO ICC.
Contenus du cours :
• Les actuels scénarios et les futures prospectives du commerce international
• Positionnement de la OBP (Obligation Bancaire de Paiement)
• Les avantages pour la banque, l’acheteur et le vendeur
• Obligation Bancaire de Paiement (OBP) : définition et vue d’ensemble, acteurs concernés, fonctionnement et particularités
• Définitions : quoi on entend pour “ Baseline”, et pour “ Established Baseline “ , “ Obligor Bank “ , “ Recipient Bank “, “ Submitting Bank “ , “ Payment Obligation Segment “ , “ Zero Mismatches “ , “ Transaction Matching Application “
• OBP versus LC / LG : quelles sont les différences ?
• OBP (Obligation Bancaire de Paiement) et les différents possibles modalités de financement
• La Silent OBP (Obligation Bancaire de Paiement)
• Qu’est-ce que ce sont les messages “ ISO 20022 TSMT “ et les messages “ Transaction Matching Application “
• Ce que l’on entend pour “ BPO Flow “
• Obligation Bancaire de Paiement (OBP) : en établissant une Baseline
• Le processus de modification d’une OBP
• Remplir une OBP (Obligation Bancaire de Paiement)
• Ce que l’on entend pour “Expédition uniques“ et “ Livraisons partielles“
• Dans le cas de “ Data Match / Data Mismatch on Data Set Submission “ : quels effets on peut s’attendre ?
• “ TMA pre-match facility “ , “ TMA data & message matching rules “ , “ TMA transaction states “ , “ TMA special requests “
• Ce que l’on entend pour “ Corporate to bank messaging “
• Fonctionnement actuel et diffusion de la OBP (Obligation Bancaire de Paiement).
Focus : Approfondissement des articles principales des normes Uniform Rules for Bank Payment Obligation (URBPO), et de la Pubbl.n n. 750 ICC en vigueur du 1 Julliet 2013 :
o Art. 3 : Bank undertaking is irrevocable and independent
o Art. 6 : Bank Payment Obligations versus Contracts
o Art. 7 : Data versus Documents, Goods, Services or Performance
o Art. 10 : Undertaking of an Obligor Bank
o Art. 12 : Disclaimer on Effectiveness of Data
o Art. 13 : Force Majeure
o Art. 14 : Unavailability of a Transaction Matching Application
o Art. 15 : Applicable Law
o Art. 16 : Assignment of Proceeds
• Test d’évaluation
• Séance de questions-réponses
• Conclusions et réflexions

Formulaire n. 13 : Financement à l’exportation : quels instruments financiers et d’assurance pour le marché global

Destinateurs du cours : Opérateurs bureaux étrangers, directeur d’exportations, conseillers d’entreprise.
Niveau du cours : intermédiaire
Durée du cours : 1/2 journées
Objectifs didactiques : Le séminaire se fixe l’objectif de considérer et analyser en détail les instruments financiers et d’assurance disponibles pour les opérateurs pour pouvoir financier et mobiliser ses crédits à l’exportation. On examinera les instruments en pesant soigneusement les fonctionnements, soit du forfaitage que des instruments d’assurance proposés et disponibles par Sace Spa à travers la intervention et assistance de la Simest Spa.
Contenus du cours :
• Comment il est possible de financier les ventes internationales : avec quels instruments et comment ?
• Le Forfaitage : qu’est-ce que c’est, le fonctionnement de l’instrument, quels coûts et les avantages
• Le cadre réglementaire : international, communautaire et national
• Qu’est ce que c’est “le consensus“
• Analyse de la “ Directive UE 98/29 du Conseil du 7 mai 1998 “ et Communication UE sur le court terme
• Le décret-loi 143 du 31 mars 1998 et la Délibération CIPE n. 62 du 20 julliet 2007
• Le “ crédit acquéreur“ : la structure et le fonctionnement
• Les lignes open: description et fonctionnement
• Ce que l’on entend pour “ police confirmation d’un crédit documentaire“ e “ CreDoc on line ”
• Le crédit fournisseur : description, architecture et fonctionnement opérationnel. Les risques assurés
• Ce que l’on entend pour polices “Plus One“ et “Basic Online“
• Qu’est-ce que c’est le “ virement interne de police Sace Spa “ : caractéristiques, particularités et fonctionnement opérationnel
• Les garanties financières de Sace Spa : description et profils opérationnels
• Travaux pratiques et cas pratique : analyse d’une vente d’une installation en Éthiopie
• Conclusions et discussion.

Formulaire n. 14: Assurance du crédit à l’exportation

Destinateurs du cours : Opérateurs bureaux étrangers, directeur d’exportations, attachés au commerce international, conseillers d’entreprise.
Niveau du cours : intermédiaire
Durée du cours : 1 journée
Objectifs didactiques : L’objectif du présent formulaire est de considérer et chercher des solutions d’assurance à la disposition des opérateurs pour gérer efficacement le risque de crédit dans le cadre de transactions commerciales internationales, dans le court et moyen-long terme. Spécifiquement, on explorera le cadre normatif de référence pour une vue d’ensemble et on examinera les fonctionnements dans la pratique des produits Sace Spa e Sace Bt, en ressortant le fonctionnement des relatives polices.
Contenus du cours :
• Comment gérer efficacement le risque de crédit : les différences fondatrices entre instruments financiers et instruments d’assurance
• Les plus significatifs avantages de la solution d’assurance
• Examen du cadre législatif : dans les contextes international, communautaire et national
• Ce que l’on entend pour “ consensus “
• Directive UE 98/29 du Conseille du 7 mai 1998 et Communication UE sur le court terme
• Le décret-loi 143/1998 du 31 mars 1998 et la Délibération CIPE n. 62/2007 du 20 julliet ;
• Le crédit fournisseur : structure opérationnelle, fonctionnement, et les risques assurés
• Description et fonctionnement des polices Plus One et Basic Online
• En quoi consiste le virement interne de la police Sace Spa: particularités, caractéristiques, architecture et fonctionnement opérationnel
• Assurance des crédits à l’exportation : principes fondamentaux, les cadres d’application et le fonctionnement des instruments, la globalité, le primes, l’indemnisation prévue, le LMA, ce que l’on entend pour “ la latitude“, le recouvrement de la créance, examen des clauses de premier risque, vérification des franchises.
• La police BT Sviluppo Export et la police BT 360°
• La police Excess of Loss.

credito consulenza trade export finance

SECTION C: DÉTAILS SUR LES PARCOURS DE CONSULTATION ET CONSULTATION AVANCÉE SUR TRADE, EXPORT FINANCE ET GESTION DU RISQUE DE CRÉDIT DANS LE COMMERCE INTERNATIONAL

La consultation, concerne les cadres opérationnels :

INCOTERMS® 2010 : choisir le terme normalisé plus aligné aux exigences, comment il influe sur les formes de paiement, sur les crédits documentaires, quelles obligations et quelles responsabilités des parties, etc.

ENCAISSEMENTS DOCUMENTAIRES : définition de l’instrument pour les aspects contractuels : (D/P) Documents contre Paiement versus (D/A) Documents contre Acceptation; examen des obligations et le rôle des banque dans le plein respect de la norme URC Publ. 522 ICC; quelles actions, examen des avis et procédures dans le cas ou le paiement n’est pas effectué ; (D/A) Documents contre Acceptation : comment mobiliser le crédit sous-jacent ; comment organiser la lettre de change. Comment gérer les intérêts, les frais ainsi que les commissions bancaires ; comment gérer les suivantes particularités : “Création des Documents”, “paiements partiels”, “paiement en devise locale et étrangère”, “cas de besoin” et “ protestation” et comment préciser correctement les “instructions sur l’encaissement” à la banque.

CRÉDITS DOCUMENTAIRES : définition de la LC (lettre de crédit) en termes contractuels, analyse du texte de la LC, éventuelle proposition de modification, recherche de la banque confirmante, évaluation des obligations et des responsabilités de la banque, déterminer la conformité des documents concernant à la législation UCP 600 ICC et à la norme inhérente la pratique bancaire internationale uniforme, examen avis de refus de la banque, gérer un contentieux éventuel avec la banque en thème de discordances, diverses communications, etc.

GARANTIES BANCAIRES INTERNATIONALES ET SBLC (LETTRE DE CRÉDIT STAND-BY) : définition LG / Lettre de crédit stand-by dans le cadre du contact, vérification du texte de la LG / Lettre de crédit stand-by, avancer éventuelles modifications / intégrations / ou clauses, recherche de la banque confirmante (ou banque garante), quels obligations et responsabilités de la banque, contrôle de la conformité des documents dans le plein respects à la législation UCP 600 / ISP98 / URDG 758 ICC, gestion correcte de l’exécution, gouvernement d’un contentieux éventuel avec la banque concernant des discordances, plusieurs communications, etc.

OBP – OBLIGATION BANCAIRE DE PAIEMENT : assistance complète dans la gestion de l’instrument : définition du contrat avec le client, recherche de la banque du débiteur/ banque destinataire, recherche de la banque pour l’émission de la « confirmation tacite », vérification des relations contractuelles, identification d’une Baseline, éventuelles modifications de l’OBP, assistance dans le cas de Data Mismatch, support selon la réglementation URBPO ICC Publication Numéro 750.

ASSURANCE DU CRÉDIT : isoler la solution d’assurance plus conforme et adaptée pour les exigences des parties concernées, analyse des relatives relations contractuelles, etc.

EXPORT FINANCING : trouver et gérer l’instrument plus adaptée pour financier les exportation de biens d’investissement : du forfaitage, aux lignes open, pour passer aux polices Sace Spa et conséquente virement interne.

FORFAITAGE : recherche du forfaitier pour bénéficier de l’escompte avec cession parfaite de LC / billets à ordre, aux plus adaptés conditions de marché, étude des relations contractuelles, gouvernement de l’opération complète.

PRODUITS D’ASSURANCE SACE SPA : individuer le produit d’assurance plus adéquat par rapport aux besoins des parties.
ATTEINDRE LES OBJECTIFS “ZÉRO ANOMALIE” :
Assister le client dans la gestion opérationnelle des LC Lettres de Crédit, à travers un service innovant d’assistance et conseil technique. Le service inclut :
• participation éventuelle dans l’accord commercial entre les parties pour caractériser, en amont, les connotations et les attributs de la LC (lettre de crédit)
• analyse de la LC et modifications éventuelles
• recherche éventuelle de la banque confirmante
• produire des documents pertinence bénéficiaire derrière la présentation d’une facture, en outre lise de colisage et autres informations utiles pour la production des documents
• gérer relation avec organismes tiers (expéditeur, la société d’inspection, etc.) pour produire les documents de pertinence
• préparer les ébauches de documents à générer sous la direction d’organismes tiers comme pour exemple CCIAA (Chambre de Commerce, Industrie, Artisanat et Agriculture Italienne)
• examen des documents qui ont été produits par organismes tiers (pour ex. Eur1, ATR, Certificats d’inspection, Certificats d’assurance, etc.) où il n’est pas possible de produire des ébauches susmentionnées
• éventuelles présentations des documents auprès de la banque à nom du bénéficiaire
• éventuellement gérer le contentieux avec la banque relativement à divergences, à législation, etc.
QUELS AVANTAGES :
- arriver à annuler les commissions de divergences
- minimiser les commissions bancaires
- garantir paiements certains et à l’heure
- réduire le délai moyen de paiement
- optimiser la trésorerie d’entreprise
- optimiser la relation commerciale avec le client
- gérer au mieux les resources humaines en entreprise, en les destinant à des autres fonctions.
FONCTIONNEMENT :
- après avoir défini le crédit, il est validé du conseiller
- le bénéficiaire s’occupe à envoyer la marchandise
- le bénéficiaire peut envoyer au conseiller la facture, la liste de colisage et les informations supplémentaires éventuelles pour la production des documents
- le conseiller peut ainsi préparer :
• fichier pdf (qu’inclut éventuelle “draft”, copié supplémentaire des documents, communications fax à envoyer aux tiers, etc.) avec tous les documents concernants le bénéficiaire, copies prévues par le crédit
• éventuel, modèle de Certificat d’Origine (imprimer sur formulaire CCIAA)
• ébauches des documents sous la direction de tiers (documents de transport, différentes déclarations, etc.)
• mandat à travers lequel porter les documents en banque.
- Le bénéficiaire recevra une communication avec instructions annexées pour utiliser correctement le crédit au moyen email / Pec avec mandat – le tout à rapporter sur propre papier à en-tête – fichiers pdf documents de pertinence, le tout à imprimer et successivement à signer. Le bénéficiaire recevra les documents dans le format original par les organismes tiers et livrer les documents en banque.

SECTION D: COMPETENCES ET INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES

MISSION

Créer valeur pour importateurs, exportateurs à travers fourniture des services spécialisés à forte valeur ajoutée dans le cadre du commerce international, afin de améliorer les performances sur les marchés internationales.

COMPETENCES DISTINCTIVES DU INTERVENANT

- Plus de 15 ans de relations avec organismes, banques, et associations industrielles, système des chambres national, entreprises.
- Certifications ICC Certificates of Achievement on: Incoterms® 2010, Mentor 600, URC 522 ICC and Collections, URDG Master, ISBP On line, URBPO ICC, Introduction to Trade Finance, Going Global, DC Master, ISP Master.
- Projets de formation et de conseil avec Chambres de Commerce et ICE-Agenzia.
- Services formatifs et conseil et assistance à forte spécialisation dans le Trade, Export Finance.
- Gouvernement des déroulements relatifs à la correcte gestion du risque de crédit dans le cadre des opérations commerciales internationales.
- Gestion du risque de crédit, évaluation, contrôle, résolution du risque de crédit à travers des opérations d’assurance, ainsi que financières, dans le court terme à travers le Trade Finance et dans le moyen-long terme à travers l’activité de Export Finance.
- Compétences spécialisées sur différents instruments financier dans le court terme : Crédits Documentaires, SBLC (Lettre de Crédit Stand-by), Garanties Bancaires internationales et aussi Obligation Bancaire de Paiement.
- Compétences spécialisées dans plusieurs segments thématiques liés à Consultation et Formation Commerce et Internationalisation des Entreprises :
• Internationalisation des Entreprises
• Incoterms® 2010
• Gestion des exportations
• Crédits Documentaires et SBLC (Lettre de Crédit Stand-By)
• Encaissements documentaires
• Garanties Bancaires Internationales
• OBP – Obligation Bancaire de Paiement
• Assurance du crédit
• Financement à l’exportation
• Produits d’assurance Sacebt et Sace Spa
• Forfaitage

CERTIFICATIONS
ICC Certificats de réussite :
• Incoterms ® 2010
• Introduction to Trade Finance (EBRD European Bank for Reconstruction and Development Certificate)
• URC 522 and Collections (ICC Uniform Rules for Collections)
• URDG Master (URDG 758 ICC)
• URBPO (Uniform Rules for Bank Payment Obligations)
• ISBP On line (ISBP 745 ICC), La nuova Prassi Bancaria Internazionale Uniforme
• Mentor 600 (UCP 600 & Documentary Credits)
• DC Master (Advanced Online Training & Instruction in Documentary Credits)
• Going Global – ICC training on trading internationally (EN)
• ISP Master (Advanced Online Training & Instruction on ISP98 ICC)
• “TFP Professional Award for top class winning answer under EBRD TFP Trade Clinic” rivista Trade Exchange – The Ebrd’s Trade Facilitation Programme, Techical Trade Finance Forum, by ICC Georgia 2015.

LA FORMATION SPÉCIALISÉE
Partenaire formative et activités formatives, sur thématique liés à l’internationalisation d’entreprise, conception de projet coordonnant parcours de formation structures et customisés selon les exigences du maître d’ouvrage. Destinateurs : opérateurs commerciales et attachés bureau export, profils bancaires, directeur des exportations, conseillers d’entreprise et jeune étudiants.

MÉTHODOLOGIE DIDACTIQUE
Cours, projection des diapositives, utilisation du tableau de conférence, interactions constantes avec les participants. Activité didactique assistée par des méthodologies finalisées à permettre au participant de se sentir protagoniste du processus didactique d’apprentissage. Cas d’entreprises concrets, réels, jeu de rôle, utilisation de business game, méthodes didactiques et analyse des cas concrets, reconstruction des problèmes d’entreprises, en élaborant des schémas de référence qui poussent à l’action et des spécifiques situations offertes par la didactique pour expérimenter les compétences obtenues.

LES MATÉRIELS DIDACTIQUES
Travaux pratiques et cas pratiques, matériel descriptif, diapositives et articles, en forme électronique.

credito trade export finance specialist

SECTION E: Profil conseiller, intervenant M. Domenico Del Sorbo

M. Domenico Del Sorbo a obtenu son diplôme en Economie du Commerce International et Marchés de Changes, diplôme MBA en International Business – MIB – School of Management – Trieste MBA Accrédité AMBA et ASFOR. Spécialiste des processus d’internationalisation des entreprise et du gouvernement du risque de crédit dans le cadre des transactions commerciales à caractère internationale. Particulièrement expert d’instruments de Trade et Export Finance. Il a obtenu les certifications suivantes : ICC Certificates of Achievement on Mentor 600 (UCP 600 and Documentary Credits), URDG Master (Online Training & Instruction in URDG 758 ICC), Incoterms ® 2010, URC 522 and Collections, URBPO (Uniform Rules for Bank Payment Obligations), ISBP On line (ISBP 745 ICC), DC Master (Advanced Online Training and Instruction in Documentary Credits), Introduction to Trade Finance (Online Training in Trade Finance ), Going Global – ICC training on trading internationally EN (EBRD Certificate), ISP Master (Online Training Programme in Standby Credits and ISP98). Conseiller et entraîneur auprès Chambres de Commerce en Italie, organismes, associations industrielles, Ice-Agenzia. Il a des collaborations actives avec : Business School du Il Sole 24 Ore, Fondation Aldini Valeriani. Il écrit pour newsletter du système de cour italien et pour Mercato Globale. Il est engagé en activités d’assistance et consultation spécialisée dans le contexte des crédits documentaires, des garanties bancaires pour différentes PME (petites et moyennes entreprises). Il est conseiller pour le compte de Sistema Camerale Servizi S.r.l. (d*jà Mondimpresa), Unioncamere Lombardia, Unioncamere Puglia, Unioncamere Campania, CCIAA de Chieti, CCIAA de Ferrara, CCIAA di Pescara, CCIAA de Forlì-Cesena.

PROJETS D’ÉDITIONS
Services pour préparer des articles sur thèmes comme « techniques de commerce étranger » et coordination scientifique dans le cadre de publications concernantes les techniques de commerce international.

SECTION F: Publications et Tools ( disponibles aux utilisateurs qui en feront la demande sur inscription préalable au site dédié )

LISTE DES PUBLICATIONS :
• Global Trade Finance Program IFC
• Crediti Documentari : preparazione della Charter Party Bill of Lading
• La banca designata nell’ambito di un credito non confermato
• La banca designata nel frangente di un credito confermato
• LC Lettere di credito: dopo il cambio della normativa
• La banca emittente : in una LC credito documentario
• Il finanziamento della attività di esportazione attraverso le operazioni di credito documentario
• BPO – Bank Payment Obligation : il nuovo strumento per regolare gli scambi degli operatori del commercio internazionale
• BPO – Bank Payment Obligation : funzionamento ed operatività
• BPO – Bank Payment Obligation: la normativa di riferimento
• LC – Crediti Documentari: “ on the basis of the documents alone “
• LC – Crediti Documentari: come allestire i ‘beneficiary’s certificate’
• LC – Crediti Documentari: come disporre la draft
• LC – Crediti Documentari: come predisporre il weight list
• LC – Crediti Documentari: come organizzare il packing list
• LC – Crediti Documentari: il ruolo banca avvisante
• LC – Crediti Documentari: come predisporre la Bill of Lading
• LC – Crediti Documentari: come disporre il documento di trasporto multimodale
• LC – Crediti Documentari: come allestire il Certificato di Origine
• LC – Crediti Documentari: come predisporre il documento di trasporto aereo
• LC – Crediti Documentari: come allestire la Sea WayBill
• LC – Crediti Documentari: come disporre il documento di trasporto su strada
• LC – Crediti Documentari: come preparare correttamente la fattura

GUIDES DISPONIBLES :

• Guide: Export Credit Risk Management
TOOLS DISPONIBLES SUR DEMANDE : Veuillez envoyer la demande à travers le site dans la section CONTACTS.

• FIATA – FWB NN MULTIMODAL WAYBILL
• FIATA – Shippers Intermodal Weight Certification “ SIC “
• NEGOTIABLE FIATA MULTIMODAL TRANSPORT BL
• SWIFT Transportation Fields
• Fiche Clauses in Bills of Lading Allowing for Release of Goods without Requiring Presentation of the Original
• Signing a Transport Document, under UCP 600 ICC
• Lost in transit documents, under UCP 600 ICC
• Formulaire relatif au Certificat d’Origine
• Formulaire CMR
• On board notation summary
• Swift Trade Messaging Trends 2015
• CMI Uniforms Rules for Sea Waybills
• Opinion Handling Procedures & TORs
• Caractéristiques Instruments Financiers
• Straight versus To Order Transport Document
• Movements
• Rotterdam Rules & Hamburg Rules
• Incoterms® 2010 et LC Crédits Documentaires
• LC – Crédits Documentaires: le rôle de la banque
• LC – Crédits Documentaires: On Board Notation
• Settlement, Risk Mitigation ou Financing?
• Fiche Financière de Iran 2016
• Fiche Financière de Arabie Saoudite 2016
• ICC Notes, on the principle of strict compliance
• Recommendation 12 Measures to Facilitate Maritime Transport Documents Procedures
• Uniform Commercial Code
• UCP 700 ICC Wish List
• Tableau de l’Assurance du crédit
• Slides Les garanties bancaires dans le commerce international
• United Nations Convention on independent guarantees and SBLC (Standby letters of credits)
• Slides – ISBP 745 ICC
• Slides – Incoterms® 2010
• Slides – Encaissement Documentaire
• Slides – LC – Les crédits documentaires
• Slides – Export Finance
• Slides OBP (Obligation Bancaire de Paiement)
• The Hague-Visby Rules
• Institute Cargo Clauses
• Convention de Varsovie du 1929
• Convention di Montréal du 1999
• FIATA, FCR Forwarders Certificate of Receipt
• Fiata – Negotiable Multimodal Transport Bill of Lading
• FIATA FFI, Fiata Forwarding Instructions
• FIATA FCT, Forwarder Certificate of Transport
• FIATA, FWR Fiata Warehouse receipt
• Marine Insurance, Act 1906
• Bills of Exchange, Act 1882
• ICC Unctad Rules for Multimodal Transport Document
• ICC ISP98
• Convention CMR
• Convention CIM
• Convention de Vienne du 1980
• Convention de New York du 1958
• Convention de Genève du 1930
• ICC – When a non bank issues a letter of credit
• ICC – The determination of an Original document in the context of UCP
• ICC – On-board Notation Paper
• ICC – Transferable credits and the UCP 500
• ICC – Guidance Paper – Use Of Sanctions Clauses
• Formulaire relatif au Certificat d’Origine
• Rethinking Trade and Finance 2015
• Bill of Exchange
• Letter of Credit Instructions Form
• Fax Trasmission Report

LINKS ET APPROFONDISSEMENTS

- DESK étrangers IBS
- IBS Blog
- Fiches de Pays et Articles de caractère international ou de géopolitique
- Principales Documents dans le Commerce International
- Définition du Risque de Crédit (du site de la Bourse Italienne)
- Agencie ICE
- SACE
- SIMEST
- EBRD Bank
- Banque Centrale Européenne
- Fonds Monétaire International
- Ministère pour le Développement Economique
- Agence des Douanes et des Monopoles
- Glossaire Douanier
- Activité de l’Union Européenne dans le Commerce International

Carte Risques Pays – Découvrez les outils SACE

SACE country risk map

Country Risk Map

DECOUVREZ L’INSTRUMENT SACE QUI PERMET DE QUANTIFIER LES RISQUES DE LA CONTREPARTIE DANS LE PAYS ETRANGER OÙ ON ENTEND EXPORTER OU ETABLIR UNE FORME DE PRESENCE ETRANGERE.

country risk map SACE click

DOMAINES CARTOGRAPHIES :

- Non-paiement de la contrepartie souveraine;
- Non-paiement de la contrepartie bancaire;
- Non-paiement de la contrepartie de l’entreprise;
- Risque d’expropriation et violations contractuelles;
- Risque de guerre et troubles civils;
- Risque déplacement des capitaux et convertibilité.

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES :

- A caractère général sur le pays étranger;
- Informations sur le contexte politique, économique, financier et opératif;
- Conditions d’Assurabilité;
- Catégorie OCDE;

LIEN SERVICES SACE
LIEN SITE SACE
LIEN COMMUNIQUES DE PRESSE SACE